11/08/2020 15:02 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoï accélère le dépistage du coronavirus chez les personnes de retour de Da Nang

Hanoï s’efforce d’achever avant le 20 août le dépistage du coronavirus chez les plus de 75.000 personnes de retour de Da Nang à partir du 15 juillet, a déclaré le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung.

Lors de la réunion du Comité municipal de direction de la prévention et du contrôle de l'épidémie de COVID-19 tenue le 10 août, Nguyen Duc Chung a estimé que la ville devait prélever chaque jour de 10.000 à 12.000 échantillons pour les tests Realtime RT-PCR, pour atteindre cet objectif.

Il a demandé aux organes compétents de renforcer la communication auprès des populations locales pour encourager les personnes de retour de Da Nang depuis le 8 juillet à remplir des déclarations de l’état de santé, et celles de retour depuis le 15 juillet à participer aux tests de dépistage. Il a également demandé aux hôpitaux locaux de multiplier les mesures préventives.

Selon le Service municipal de la Santé, 98.440 personnes sont retournés à Hanoï depuis Da Nang, dont 75.817 de retour depuis le 15 juillet. Parmi eux, 859 personnes ont passé les tests Realtime RT-PCR, dont une a été testée positive.

Jusqu’à 14h00 le 10 août, les autorités sanitaires municipales ont prélevé les échantillons de 7.554 personnes dont 1.297 ont été testés négatives.

Devant les difficultés dans le combat contre l'épidémie de COVID-19 dans la capitale dans la période actuelle, le secrétaire du Comité municipal du Parti, Vuong Dinh Hue, a demandé, lors d’une réunion le 6 août, la mise en œuvre immédiate de huit solutions et de cinq tâches urgentes.

Il a demandé à l'organisation du Parti et à la population de la ville d'observer strictement les instructions du gouvernement, du secrétariat du Comité central du Parti, du Premier ministre et de la ville ainsi que d'exécuter les tâches urgentes.

Les établissements de santé doivent examiner leurs équipements pour un achat supplémentaire en cas de nécessité. Il est également important d’appeler les donateurs à soutenir le combat contre l'épidémie de COVID-19, en particulier les tests de dépistage.

En outre, il est nécessaire de faire un meilleur traçage des cas suspects, de promouvoir le rôle clé et important des agents de rue, de la police et de l'armée, de se concentrer sur les tests à grande échelle en mobilisant la participation des hôpitaux privés. La ville prendra des décisions adaptées à chaque zone concernant l'isolement et la mise en place de la distance sociale en fonction des niveaux de risque.

En outre, il faut examiner les installations médicales capables de traiter les patients atteints de COVID-19, être prêt à réactiver l'hôpital de campagne de Me Linh, appeler les Hanoïens à installer et à utiliser largement l’application Bluezone.

Le ministre par intérim de la Santé Nguyen Thanh Long a déclaré que l'épidémie de COVID-19 s'était propagée de Da Nang à d'autres localités, par conséquent, les localités devaient toujours être prêtes à ne pas laisser l’épidémie pénétrer dans les hôpitaux. S'il est détecté, il est nécessaire de localiser immédiatement, en se concentrant sur le traçage des cas contaminés.

Devant la situation épidémique à Hanoï, le ministère de la Santé a coordonné une équipe pour aider la capitale à réaliser rapidement des tests à grande échelle. En conséquence, le ministère a alloué 4 unités affiliées pour aider Hanoï à effectuer les tests Realtime RT-PCR avec 75.000 échantillons. En même temps, le Service de la Santé de Hanoï a chargé 11 hôpitaux de terminer d'urgence le processus et les procédures de déploiement du test de dépistage du SARS-CoV-2 en utilisant la technique Realtime RT-PCR.

Le test RT-PCR est une technique permettant de prélever des cellules nasales profondes à l’aide d’un écouvillon (le long coton-tige). Ces tests PCR permettent de savoir si la personne testée souffre du Covid-19 au moment du prélèvement. -VNA/VI