10/04/2020 12:18 GMT+7 Email Print Like 0

Garder leurs travailleurs, un défi pour les entreprises face au COVID-19

Face à la pandémie qui sévit, tandis que de nombreuses entreprises sont obligées d’arrêter leur production et de renvoyer de nombreux travailleurs sans mesures d’assistance, d’autres s’évertuent à trouver des solutions afin de payer le salaire des leurs. Toutes restent en attente de prêts à taux zéro, afin de surmonter cette période ô combien difficile.

Dinh Quang Duong, président du syndicat de l’entreprise Yamaha Motor Vietnam, affirme que depuis le 1er avril, la direction a accepté de payer 70% du salaire de base à ses 5.000 travailleurs. En outre, un montant de 500.000 de dôngs sera versé sur le compte de chaque ouvrier, assistance modeste en cette situation précaire.

Selon le président du syndicat, il ne reste que peu d’employés dans les usines, essentiellement pour surveiller les équipements. Les activités de production sont  interrompues. Cependant, des dépenses mensuelles de dizaines de milliards de dôngs doivent être réglées pour les salaires ou la maintenance du matériel. Une situation financière plus difficile que jamais.

"Nous avons dû utiliser le fonds de réserve accumulé ces dernières années. Nous attendons  un prêt à intérêt de 0% destiné au paiement des salaires", a expliqué M. Duong, en espérant que les autorités puissent adopter des politiques de prêt plus flexibles sans garant.

Le chef d’une grande entreprise de chaussure et de cuir sise dans l’arrondissement de Binh Tân, à Hô Chi Minh-Ville, a confié que ses partenaires en Europe ou aux États-Unis ont suspendu leurs commandes, poussant l’entreprise à arrêter sa production. Un plan a été adopté, démarrant par la réduction du temps de travail. Une partie de la main-d’œuvre a été mise au chômage. Le reste  reçoit un salaire de 5 à 7 millions de dôngs par mois.

Concernant le politique de prêt à taux zéro pour payer les salaires des employés, ce dirigeant a affirmé que cela serait la meilleure assistance pour les entreprises en ce moment. "Mais les procédures administratives pour accéder à ce prêt devront être simplifiées", a-t-il précisé.

"La politique de prêt à taux zéro visant au paiement des salaires témoigne des efforts du gouvernement. Si elle peut se maintenir 6 à 12 mois après la fin de l’épidémie, cette politique permettra certainement aux entreprises de rebondir plus facilement", a expliqué Bùi Minh Hông, chef du Comité de gestion des zones industrielles de la province de Vinh Phuc (Nord). -CVN/VNA/VI