27/09/2019 14:58 GMT+7 Email Print Like 0

Forum sur la situation socio-économique du Vietnam en 2019

Le bureau de l’Assemblée nationale, en collaboration avec le Fonds Hanns Seidel (Allemagne) a organisé ce jeudi dans la ville de Huê, province de Thua Thien-Hue (Centre) un forum sur la situation socio-économique du Vietnam en 2019.

Les discussions ont porté sur les impacts des accords de libre-échange sur l’économie vietnamienne en 2019, l’état de l’économie nationale, les acquis socio-économiques et les prévisions et recommandations pour 2020.

Nguyên Duc Kiên, vice-président de la Commission de l’Economie de l’Assemblée nationale, a souligné : « Depuis le début de l’année, l’économie se porte bien. Mais nous souhaitons analyser de manière plus détaillée les principaux indicateurs pour enrichir les débats à l’Assemblée nationale. Au cours des neuf premiers mois de 2019, nous avons atteint la croissance fixée et le Vietnam figure parmi les pays asiatiques ayant le taux le plus élevé. Cette année, la croissance devrait atteindre 6,8%. L’intérêt serait maintenant d’identifier les principaux moteurs de croissance autres que les investissements publics».

Plusieurs délégués ont fait remarquer que dans le contexte de tensions entre les principales économies, l’économie vietnamienne a quand même eu des résultats positifs lorsque la stabilité macroéconomique a été maintenue et que l’inflation a été bien contrôlée avec l’IPC moyen lors des six premiers mois de 2019 de 2,64%, le plus bas niveau ces trois dernières années.

Concernant les tendances économiques du Vietnam pour 2019-2020, Dang Duc Anh, directeur adjoint du Centre national de prévision socio-économique, a déclaré qu'en 2020, la macro-économie devrait être maintenue à un niveau stable, le commerce serait promu par la mise en œuvre des accords commerciaux, la restructuration économique et l'amélioration du climat des affaires seraient intensifiées...

Par conséquent, il est nécessaire de chercher à élargir de nouveaux marchés d'exportation, créer les conditions nécessaires pour que les biens d’exportation, en particulier les produits agricoles et aquatiques, entrent sur de nouveaux marchés, contrôler l'inflation, promouvoir le développement des industries auxiliaires, encourager le développement de l’agriculture de haute technologie, l’agriculture biologique et écologique… -VNA/VI