04/12/2017 10:57 GMT+7 Email Print Like 0

Football : Tuyêt Dung nommée parmi les 100 femmes inspirantes par la BBC

  Nguyên Thi Tuyêt Dung, milieu de terrain du Onze féminin national, vient d’être nommée parmi les cent femmes les plus inspirantes de la planète par la BBC. Pourtant, cette footballeuse préfère de loin le soutien des supporters aux récompenses individuelles.


Débutant le football à l’âge de 13 ans, Nguyên Thi Tuyêt Dung a intégré la sélection féminine nationale seulement cinq ans plus tard. La joueuse, originaire de la province septentrionale de Hà Nam, est l’une des meilleures footballeuses du pays. Avec un style de jeu très technique, elle a contribué de nombreuses fois aux succès de l’équipe nationale, et a remporté des récompenses prestigieuses, comme «La meilleure footballeuse nationale» et «Le Ballon d’or féminin» en 2014.

Nguyên Thi Tuyêt Dung figure dans la liste, établie par la radio-télévision britannique BBC, des cent femmes les plus inspirantes du monde, et ce pour avoir donné envie à de nombreuses jeunes filles de devenir footballeuses ou sportives de haut niveau. En plus, ses exploits ont permis de valoriser le football féminin et susciter un fort engouement des supporteurs pour l’équipe féminine vietnamienne.

Une performance récompensée par la FIFA

Le 5 mai 2015 dernier, Tuyêt Dung a marqué de son empreinte l’Histoire de son sport en marquant deux buts lors d’un match contre la sélection malaisienne dans le cadre du Championnat d’Asie du Sud-Est du football féminin 2015. En effet, elle a réussi l’exploit d’inscrire les deux buts sur corner rentrant. Cette performance a été récompensée par la Fédération internationale de football association (FIFA). «Marquer un but depuis le poteau de corner est rarissime même pour les plus grandes stars mondiales. La jeune femme a montré toute l’étendu de sa technique en marquant deux buts de ce genre lors d’un même match», a commenté l’instance du football. Lors de ce match, elle avait même réussi le coup du chapeau puisqu’elle avait marqué un troisième but en plus de ses deux chefs-d’œuvre. 

Avril dernier, lors du match de qualification pour la phase finale de la Coupe d’Asie féminine de football, c’est encore Nguyên Thi Tuyêt Dung qui a le plus marqué les esprits sur le terrain avec ses dribbles déroutants et son slalom dans la défense adverse conclu par un but de toute beauté.

L’espoir d’une meilleure rémunération

Ce qui l’a rend vraiment heureuse, c’est de voir les tribunes remplies lorsque l’équipe féminine est sur le terrain. «Les tribunes sont souvent désertes lors des matches aux Championnats nationaux (de football féminin, ndlr), y compris lors de la phase des groupes de Seagames (Jeux d’Asie du Sud-Est, ndlr)», a partagé la footballeuse. «Le football féminin attire beaucoup moins l’attention que le football masculin. Il y a très peu d’investissements et cela joue directement sur nos rémunérations. Après, personnellement, ce qui me rend le plus heureuse, c’est de jouer dans un stade plein».

Les meilleures footballeuses sont payées environ 5 millions de dôngs par mois, et celles ayant un peu moins d’expériences reçoivent un salaire encore moins élevé. On ne peut pas faire vivre une famille avec un tel revenu.

En plus d’être reconnue comme une des meilleures à son poste de milieu de terrain, Tuyêt Dung est aussi appréciée pour son look de garçon manqué, caractérisé par ses cheveux courts. Issu d’une famille modeste, cette jeune femme est déterminée à poursuivre sa carrière de footballeuse. «Je prends en parallèle du football des cours à l’Université d’éducation physique et sportive de Hanoï. Je souhaite à terme devenir entraîneuse quand je ne pourrai plus jouer sur le terrain», a-t-elle confié.

Âgée de 24 ans, Tuyêt Dung se concentre sur son travail et ne pense pas encore à fonder une famille. «Je suis encore jeune. Je n’ai pas de petit ami. Pour l’instant je ne pense qu’à m’entraîner et jouer au football».

Alors qu’elle est souvent mise à l’honneur, Tuyêt Dung n’estime pas encore qu’il y a de quoi être fière, «je dois perfectionner ma technique et améliorer mes capacités physiques pour atteindre mes objectifs et gagner des prix encore plus prestigieux», a fait savoir la jeune passionnée. – CVN/VNA/VI