24/10/2016 09:26 GMT+7 Email Print Like 0

FNUAP: le Vietnam atteint la plus haute proportion de jeunes de son histoire

Le Vietnam connaît la plus haute proportion de jeunes d ​ e son histoire, les personnes âgées d’entre 10 et 24 ans représentant près de 40 % de la population nationale, selon le rapport "État de la population mondiale en 2016" rendu public le 21 octobre à Hanoi par le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

La période «fenêtre démographique» sera une bonne occasion si le Vietnam tire profit de cette structure de la population d’or, ce qui contribue de façon positive au développement socioéconomique, et aide le Vietnam la réalisation de l’objectif du développement durable, selon le rapport.

Le rapport indique que les mariages forcés, le travail des enfants, les mutilations génitales féminines et autres pratiques dans le monde minent la santé et les droits des ​ femmes, et menacent l’agenda de développement mondial.

Le nombre de jeunes n’a jamais été aussi élevé dans l’histoire de l’Humanité. On estime que 25 millions d’enfants sont âgés de dix ans aujourd’hui, indique ce rapport, ajoutant qu’on compte parmi eux un peu plus de 60 millions de filles, et 65 millions de garçons.

Les filles sont moins susceptibles d’être scolarisées que les garçons, notamment dans le secondaire. Chose plus inquiétante encore, on observe les indices de parité des sexes les plus bas, aussi bien dans l’enseignement primaire que secondaire, dans les pays dont la population affiche ​ le pl us fort taux d’enfants de dix ans.

De plus, les filles sont plus susceptibles d’être en moins bonne santé physique et mentale, et trouveront plus difficile d’obtenir un travail rémunéré. Chaque jour, près de 47.700 filles à travers le monde sont mariées avant l’âge de 18 ans.

Lors de la cérémonie de publication du rapport, Mme Risu Nacken, représentante en chef par intérim du FNUAP au Vietnam, a déclaré que les filles âgées de dix ans d’aujourd’hui auront 24 ans lorsque sera atteinte la date limite des objectifs de développement durable du programme d’agenda de développement de l’ONU en 2030.

Avec le soutien de la famille, de la communauté et de la nation, ainsi que la pleine réalisation de ses droits, les fillettes de dix ans peuvent prospérer et avoir un bel avenir, a-t-elle souligné.

Avec ses 17 objectifs de développement durable et ses 169 cibles, le programme 2030 devrait révolutionner la collecte nationale de données et de statistiques lorsque les pays commenceront à mesurer les progrès, notamment ceux en faveur des filles de dix ans.

Si le programme appelle à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des filles dans tous les pays, les cibles se montrent plus ambitieuses et prévoient de satisfaire ​ les besoins nutritionnels des adolescentes, de garantir que toutes achèvent une éducation préscolaire et secondaire de qualité, d’éliminer toutes les formes de violence à l’égard des filles dans les sphères publiques comme privées, d’assurer l’accès des filles à des services d’assainissement et d’hygiène décents, ainsi que d’éliminer le mariage d’enfants et l ​ es mutilations génitales.

Le programme 2030 s’engage à ce qu’aucune fille de dix ans ne soit laissée pour compte. D’ici à 2030, le monde pourrait offrir un environnement totalement différent aux filles de dix ans.

Si les objectifs de l’ONU pour un développement inclusif, équitable et durable sont réalisés durant ses 14 années à venir, chaque fillette de dix ans aura toutes les chances d’être en bonne santé, protégée et scolarisée. Elle ne sera plus mariée ou mutilée contre sa volonté. Ses droits seront respectés et entièrement soutenus par un large consensus social. Et elle ne sera plus désavantagée par rapport aux garçons du même âge, selon ce rapport. - VNA/VI