19/09/2021 09:05 GMT+7 Email Print Like 0

Fête de la mi-automne: les gâteaux de la solidarité

 La Fête de mi-automne approche à grands pas. Hông Nhung, qui est une femme de ménage de Hanoi, a décidé d’offrir des gâteaux de lune qu’elle a confectionnés elle-même aux familles pauvres qui sont encore confinées.


Également appelée fête de l’union, la mi-automne (la huitième pleine lune de l’année) tombe cette année le 21 septembre, sur le calendrier grégorien. C’est l’occasion, pour chaque famille, de se retrouver pour contempler la lune et déguster des friandises saisonnières...

En 2021, eu égard aux mesures de distanciation sociale en vigueur à Hanoi et dans d’autres provinces, de nombreuses familles ne pourront pas se retrouver pour fêter la mi-automne.

Hông Nhung, elle, a voulu confectionner des gâteaux de mi-automne pour les offrir aux personnes dans le besoin vivant dans les quartiers mis en quarantaine sanitaire. 

«Chaque année, notre famille prépare des gâteaux de mi-automne. Même ma grand-mère, qui est très vieille, maintenant, veut encore participer. En général, elle donne des conseils - avisés! - sur la préparation de la farce… Moi, je me fie toujours à la recette traditionnelle, et j’enduis le gâteau d’une couche de jaune d’œuf pour lui donner cette couleur dorée qui est si appétissante», dit-elle. 

En fait, Nhung suit fidèlement la recette de sa grand-mère, ancienne salariée d’une entreprise de confiserie et de pâtisserie, qui sait donc de quoi elle parle… 

Les gâteaux de Nhung se caractérisent par leur couleur mordorée et leur saveur exquise. Ils sont en plus présentés dans de jolies petites boîtes, ce qui ne gâche rien, bien au contraire…

Et puis quoi? En ces temps si difficile, un petit air de fête est forcément bienvenu, comme le note très justement Thuy, qui fait partie de l’équipe anti-Covid-19 du quartier Giang Vo.

«La fête de mi-automne, ça se traduit par des réunions de famille au cours desquelles on déguste des gâteaux de lune qui sont aussi un cadeau traditionnel... Nous allons en distribuer aux personnes en difficulté pour qu’elles puissent fêter la mi-automne dignement», affirme-t-elle. 

Chaque jour, Hông Nhung prépare une cinquantaine de gâteaux. Elle offre aussi d’autres produits essentiels aux familles confinées des arrondissements de Ba Dinh et de Dông Da. – VOV/VNA/VI