28/03/2017 09:24 GMT+7 Email Print Like 0

En tournée en Asie du Sud-Est, Hollande appelle à "intensifier la relation Europe-Asie"

Le président français François Hollande a entamé dimanche 26 mars un déplacement de quatre jours en Asie du Sud-Est, qui le mènera de Singapour à l’Indonésie, en passant par la Malaisie, l’ultime tournée internationale de son quinquennat.

Il a appelé dimanche 26 mars, dès son arrivée à Singapour, première étape de son tournée visant principalement à renforcer les liens avec une région "à fort potentiel" économique, à "intensifier" la relation entre l’Europe et l’Asie face à "l’isolationnisme" américain.

"Je plaide pour que nous puissions intensifier nos échanges, nos accords commerciaux, politiques et culturels", a déclaré devant la presse le chef de l’État français, qui poursuivra sa tournée mardi en Malaisie et mercredi en Indonésie.

"C’est d’autant plus nécessaire qu’il y a une résurgence du protectionnisme, de l’isolationnisme, de la mise en cause de tout ce qui peut être institutions internationales", a-t-il fait valoir dans une allusion transparente à l’Amérique du président Donald Trump.

Ainsi, selon François Hollande, l’Europe doit s’adresser à l’Asie pour lui "dire que nous avons beaucoup à faire ensemble, beaucoup à défendre et beaucoup à promouvoir".
La France et l’Asie, a-t-il insisté, partagent "la même conception en matière d’indépendance et de sécurité" et Paris, "dans un contexte stratégique nouveau", sera aux "côtés" de ses partenaires asiatiques, notamment en matière de défense.

Le président François Hollande s’est entretenu dimanche 26 mars avec le son homologue singapourien Tony Tan Keng Yam et avec le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong lundi 27 mars.

Il a également assisté à l’ouverture d’un forum de 170 start-up françaises présentes dans la cité-Etat, premier partenaire commercial de la France en Asie du Sud-Est avec un volume d’échanges de près de 8 milliards d’euros ; et prononcé un discours sur la situation régionale et internationale devant la très prestigieuse "Conférence de Singapour".

Sa tournée se poursuivra mardi 28 mars en Malaisie, où l’accent sera mis sur les industries de défense car Kuala Lumpur, déjà client de sous-marins français et d'avions de transport Airbus A400M, s’intéresse aussi pour l'avenir à l'avion de combat Rafale de Dassault Aviation.

Elle s’achèvera mercredi en Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde. La priorité est au développement dans le domaine maritime où la France a des cartes à jouer dans les secteurs du transport maritime, des installations portuaires, des énergies marines, mais aussi du tourisme.

Le chef de l’État français est accompagné de représentants d’entreprises françaises qui doivent sceller des accords, notamment dans les secteurs des infrastructures, transport, énergie et développement durable. – VNA/VI