27/04/2018 07:33 GMT+7 Email Print Like 0

Droits des peuples autochtones: le Vietnam partage ses expériences

La Mission permanente du Vietnam auprès des Nations unies (ONU) participe à la 17e session de l’Instance permanente de l’ONU sur les questions autochtones qui se déroule du 16 au 27 avril au siège de l'ONU à New York.

S’exprimant lors de cette session qui se concentre sur le thème des «Droits collectifs des peuples autochtones sur leurs terres, leurs territoires et leurs ressources», elle a déclaré que le Vietnam abrite 54 groupes ethniques vivant dans la solidarité et l’entraide.

Le Vietnam a également informé de ses politiques ethniques, y compris la politique de développement socio-économique des ethnies minoritaires dans les régions montagneuses et reculées, les investissements dans les infrastructures pour les familles pauvres, ainsi que l’afforestation et la protection de l’environnement.

La délégation vietnamienne a également souligné que la préservation des langues des groupes ethniques était une priorité dans la politique éducative, partageant des expériences dans le déploiement expérimental, dans le cadre de la coopération entre le ministère vietnamien de l’Education et de la Formation, des programmes bilingues dans trois provinces les plus peuplées d’ethnies minoritaires, la diffusion des publications bilingues de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) et l’augmentation des programmes en langues ethniques des stations de télévision et de radiodiffusion aux niveaux national et local.

La 17e session a vu la participation des membres des Nations unies, des agences concernées et d’un bon millier d’organisations de défense des droits des peuples autochtones. Elle a discuté des défis, des expériences et des bonnes pratiques pour garantir les droits collectifs des peuples autochtones sur leurs terres, leurs territoires et leurs ressources.

Au menu figurent également les six domaines de l’Instance permanente se référant à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, notamment le développement économique et social, la culture, l’environnement, l’éducation, la santé et les droits de l’homme, en particulier la préservation des langues avec en perspective l’Année internationale des langues autochtones 2019.-VNA/VI