14/03/2019 15:05 GMT+7 Email Print Like 0

Dialogue sur les politiques liées au travail des enfants à Hanoi

Le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, en collaboration avec l'Organisation internationale du travail (OIT), a organisé le 13 mars à Hanoi un dialogue sur les politiques concernant les normes internationales relatives au travail des enfants.

Des experts ont partagé des expériences du Vietnam et des pays, proposé des recommandations et des solutions appropriées en matière de prévention du travail des enfants.

Dang Hoa Nam, chef du Département de l'enfance (ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales) a déclaré que le travail des enfants existait toujours dans le secteur économique informel. Les employeurs profitent souvent des enfants pour leurs bas salaires. L'emploi du travail des enfants dans les chaînes d'approvisionnement est également un risque, a-t-il souligné.

Chang Hee Le, directeur de l'OIT au Vietnam, pour sa part, a déclaré que le Vietnam avait approuvé la convention sur le travail des enfants et pris des mesures pour améliorer la situation. Cependant, il a noté qu'un grand nombre d'enfants travaillaient dans des entreprises familiales et dans le secteur informel.

En outre, la définition d'enfants travaillant dans la chaîne d'approvisionnement est assez nouvelle au Vietnam, a-t-il souligné.

L'OIT a mobilisé les agences concernées pour mettre en place un modèle de coopération visant à prévenir et à éliminer le travail forcé, la traite des êtres humains et les formes d'esclavage modernes, a-t-il noté.

Les participants ont déclaré que dans le contexte de l’intégration internationale et de l’application des accords de libre-échange signés par le Vietnam, la réalisation de ses engagements internationaux dans la chaîne d’approvisionnement suscitera plus d’attention, notamment en ce qui concerne le travail des enfants.

La prévention et la fin du travail des enfants devraient commencer par la sensibilisation auprès des enfants, de leurs parents, de la communauté et des entreprises, ont-ils souligné.

Pour résoudre le problème du travail des enfants, les délégués ont souligné la nécessité d’un engagement régulier, continu et stable ainsi que d'une coordination étroite entre les partenaires sociaux, les organismes publics, les entreprises, les syndicats, les familles et la communauté. – VNA/VI