11/04/2018 08:30 GMT+7 Email Print Like 0

Deux jeunes vietnamiens entre au classement de Forbes

Les fondateurs de Kyber Network, Luu Thê Loi et Victor Trân, figurent dans la liste "30 Under 30 Asia" 2017 du magazine Forbes.
Le magazine américain Forbes vient de dévoiler la liste "30 Under 30 Asia" qui répertorie trente personnalités marquantes de moins de 30 ans, actives dans différents domaines en Asie. Il s’agit de jeunes qui ont brillé dans des secteurs tels que le commerce, les finances, l’administration des entreprises, la communication, l’e-commerce, l’éducation, la recherche scientifique, les arts, la musique, les loisirs, le sport, la mode ou les médias.
Le Vietnam est représenté plusieurs fois dans cette liste, notamment dans le secteur financier grâce à deux hommes d’affaires : Luu Thê Loi et Trân Huy Vu (Victor Trân), tous deux âgés de 26 ans.
Même pas 30 ans et déjà co-fondateurs de Kyber Network, une plateforme décentralisée d’échange de devises qui vient de mobiliser 52 millions de dollars auprès de plus de 21.000 utilisateurs dans plus de 100 pays ! M. Loi en est le PDG, Victor Trân l'ingénieur en chef.
Alors que les deux co-fondateurs étaient étudiants à l’Université d'ingénierie et de technologie (relevant de l’Université nationale de Hanoï), ils ont mis en œuvre plusieurs projets. Après avoir été diplômés de l'université, Luu Thê Loi est allé à Singapour pour faire son doctorat et Victor Trân a démarré une start-up. Quelques temps plus tard, ils ont construit ensemble leur Smartpool.
Ensuite, grâce au contexte de développement de la blockchain dans le monde financier, les deux jeunes Vietnamiens ont fondé Kyber Network. La plateforme a été créée avec le souhait de lancer de nouvelles idées qui contribuent aux évolutions technologiques mondial, avec le soutien d’un autre fondateur israélien.
Kyber Network est un nouveau système qui permet l'échange et la conversion d'actifs numériques. Elle propose des API (interfaces de programmation applicative) de paiement enrichies et un nouveau portefeuille de contrats permettant à quiconque de recevoir des paiements de manière transparente à partir de n'importe quel jeton. Ainsi, la création de cette plateforme décentralisée d’échange de devises aide ses clients à réaliser des transactions plus facilement et simplement.
Selon Trân Huy Vu, la blockchain est un domaine plein de potentiel. Il conseille aux jeunes souhaitant percer dans ce secteur d’apprendre sans cesse et de s’améliorer en anglais.
La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle constitue une base de données contenant l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et mutualisée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, permettant ainsi à chacun de vérifier la validité de la chaîne.
La première blockchain est apparue en 2008 avec la monnaie numérique bitcoin, développée par un inconnu se présentant sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto.
Si blockchain et bitcoin ont été conçus ensemble, aujourd’hui de nombreux acteurs comme des entreprises et des gouvernements envisagent l’utilisation de la technologie blockchain pour d’autres fonctions que la monnaie numérique.
Le caractère décentralisé de la blockchain, couplé avec sa sécurité et sa transparence, promet des applications bien plus larges que le domaine monétaire. Des blockchains pourraient remplacer la plupart des tiers de confiance centralisés (banques, notaires, cadastre…) par des systèmes informatiques mutualisés. Ainsi, la blockchain s’apprête à révolutionner de nombreux secteurs qui jusqu’à présent passent par de nombreux intermédiaires, notamment celui de la gestion d’actifs. -CVN/VNA/VI