24/02/2019 13:33 GMT+7 Email Print Like 0

Des spécialistes optimistes concernant le 2e Sommet Etats-Unis - RPDC

Avant le 2e Sommet entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), prévu fin février à Hanoï, plusieurs spécialistes se sont montrés optimistes concernant les résultats de cet événement. 

Selon le professeur et docteur Lee Woong-hyeon de la Korea University, bien que les deux parties n’aillent pas résoudre tous leurs désaccords, elles parviendraient à des accords sur certaines questions. Lee Woong-hyeon a déclaré son espoir que la RPDC présenterait un calendrier de dénucléarisation et que les Etats-Unis assoupliraient leurs sanctions contre la RPDC. 

Le docteur Tae Ik Chung, ancien conseiller à la sécurité nationale du président sud-coréen, a indiqué que si les deux parties ne parvenaient à aucun accord, les conséquences seraient grandes et causeraient des difficultés au président américain Donald Trump et au leader de la RPDC, Kim Jong-un. 

De son côté, le professeur américain Leon Sigal, a précisé que le premier Sommet Etats-Unis – RPDC en juin 2018 à Singapour avait permis de poser certains principes servant de bases pour que le second aboutisse à des accords et actions concrètes.  

Leon Sigal, directeur du « Northeast Asia Cooperative Security Project » (Projet de sécurité coopérative en Asie du Nord-Est) du « Social Science Research Council » (Conseil d’études en sciences sociales) à New York, a indiqué qu’un engagement sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne était l’objectif central des Etats-Unis durant tout le processus de négociations. Pour la RPDC, elle veut un engagement des Etats-Unis concernant l’amélioration des relations bilatérales au service de l’objectif à long terme qui consiste à construire la paix sur la péninsule coréenne. 

Selon le professeur Leon Sigal, il est probable que les Etats-Unis pourront obtenir des résultats positifs lors du prochain sommet. Les Etats-Unis ont proposé que les deux parties fondent des bureaux de liaison. En matière économique, ils sont déjà prêts à assouplir les sanctions contre la RPDC. -VNA/VI