24/09/2020 10:42 GMT+7 Email Print Like 0

Des chercheurs soulignent la créativité des Vietnamiens au milieu de la pandémie de COVID-19

Tran Ba Linh, chercheur postdoctoral à l'Université de Bath, et Robyn Klingler-Vidra, maître de conférences en économie politique à King's College de Londres, ont publié sur le site web theconversation.com un certain nombre d'articles mettant en évidence la créativité et l'esprit communautaire du peuple vietnamien au milieu de la pandémie de COVID-19.

Mettant en œuvre une recherche conjointe depuis un an, les deux chercheurs ont visité diverses localités et interrogé directement ou virtuellement des habitants locaux pour explorer des modèles créatifs pour augmenter la productivité et profiter à la communauté.

Dans leurs articles, ils ont montré leur impression particulière sur les initiatives et les contributions des personnes ordinaires ainsi que des entrepreneurs ayant un fort sens de responsabilité sociale pour soutenir les personnes vulnérables et les groupes les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19 depuis février de cette année.

Certaines innovations visent à prévenir de nouvelles infections, ont-ils noté, citant l'exemple de la startup technologique BusMap, basée à Da Nang, qui avait travaillé avec les autorités pour créer une carte des infections permettant aux habitants à éviter les endroits à haut risque et à trouver l'établissement médical le plus proche.

Pendant ce temps, des robots nouvellement conçus ont été chargés de désinfecter les hôpitaux et les espaces publics, avec différents modèles développés par un hôpital militaire de Ho Chi Minh-Ville, des étudiants d'une université privée à Hanoï et des étudiants d'une université publique de Ho Chi Minh-Ville.

Pendant les premiers jours de l'épidémie, Ghen Co Vy ou la chanson de lavage des mains, composée par des musiciens locaux en collaboration avec le ministère de la Santé, est devenue virale dans le monde entier pour son message original et sa chorégraphie. Depuis lors, des gens ordinaires ont écrit leurs propres chansons contre le COVID-19.

Alors que les interventions ci-dessus étaient principalement consacrées à la prévention et au contrôle du coronavirus, un autre groupe d'innovateurs s'est concentré sur l'atténuation de l'impact social négatif de l’épidémie.

Le célèbre boulanger de Saïgon - Kao Sieu Luc a utilisé le pitaya pour faire du pain, partageant sa recette avec d’autres personnes dans l’ensemble du pays. Son intention est de soutenir les producteurs de ce fruit qui ne peuvent pas exporter leurs récoltes en raison des strictes restrictions de voyage. La recette a été reprise non seulement par des gens ordinaires, mais aussi par d'autres entreprises, ce qui a abouti à la création du hamburger au pitaya de KFC. Au cours de la deuxième vague de COVID-19, Kao Sieu Luc prépare des gâteaux de la mi-automne au pitaya à l'approche de la Fête de la mi-automne.

À Hanoï, le docteur Khuat Thi Hai Oanh a créé une organisation caritative baptisée An Egg A Day pour fournir de la nourriture, des masques et des articles de première nécessité aux sans-abri et aux familles extrêmement pauvres dans des localités au Nord. Cette organisation aide également les personnes dans le besoin à trouver du travail et un logement et subventionne leur loyer.

L'homme d'affaires Hoang Tuan Anh à Hô Chi Minh-Ville a construit un ATM de masques faciaux pour la communauté pendant la deuxième vague de COVID-19. La machine distribue gratuitement des masques emballés individuellement, avec un opérateur à distance pour assurer une distribution équitable et pour rappeler aux destinataires de se laver les mains avant de toucher le distributeur. Lors de la première vague, Hoang a installé le premier distributeur de riz devant son bureau. Le guichet automatique fournit gratuitement 1,5 kg de riz et aurait distribué cinq tonnes de riz au cours de ses deux premiers jours. Les distributeurs de riz et de masques de Hoang ont été reproduits par d’autres entrepreneurs et organisations caritatives à travers le pays, ont ajouté les auteurs.

En conclusion de l'article, les auteurs ont déclaré avoir été frappés par l'ampleur et la rapidité des innovations et impressionnés par les personnes et les entreprises au Vietnam qui œuvrent pour l’intérêt de la communauté. -VNA/VI