23/12/2020 12:55 GMT+7 Email Print Like 0

Démarcation de la frontière commune: "Jalon historique" pour les relations Vietnam-Cambodge

Le Vietnam et le Cambodge ont franchi une «étape historique» après que les deux pays ont officiellement échangé les documents de ratification du Traité complémentaire de 2019 et le Protocole sur la démarcation et le bornage de la frontière terrestre commune, qui ont été signés le 5 octobre de l'année dernière.

C'est ce qu’a déclaré Mme Koy Pisey, vice-présidente de la Commission des affaires frontalières du Cambodge (CBAC) au journal cambodgien Khmer Times, à propos de l'échange de ces documents lors de la 18e session du Comité mixte Vietnam-Cambodge sur la coopération économique, culturelle, scientifique et technique tenue en ligne le 22 décembre.

Après avoir achevé 84% des travaux de démarcation de la frontière avec le Vietnam, l'Assemblée nationale et le Sénat cambodgiens  ont approuvé ce document pour que le Roi signe le décret royal de promulgation, a-t-elle ajouté.

Selon la procédure internationale, le Cambodge doit informer le Vietnam de l'achèvement de ses procédures internes, et le gouvernement vietnamien doit également faire de même.

Mme Koy Pisey a déclaré que le Comité mixte de démarcation de la frontière Vietnam-Cambodge continuerait à négocier les 16% restants de la frontière terrestre entre les deux pays qui ne sont pas encore délimités ni bornés.

«Nous apprécions les efforts consentis dans le passé. C'est une tâche difficile, mais nous avons atteint nos objectifs. Nous travaillons ensemble pour mener à bien ce travail comme un héritage à offrir aux générations futures », a-t-elle souligné.

Le Vietnam partage une frontière de 1.270 kilomètres avec le Cambodge et les deux pays ont commencé sa démarcation en 2006.

Le Traité complémentaire de 2019, le Protocole, ainsi que le Traité de 1985 sur la délimitation de la frontière entre les deux pays et le Traité complémentaire de 2005 serviront de cadre juridique fondamental pour la gestion, la protection et le développement de la frontière terrestre Vietnam-Cambodge dans le nouveau contexte, l’assurance de la sécurité, la défense, l'ordre et la sécurité  dans les zones frontalières, contribuant à favoriser la coopération au développement, les échanges d'amitié et l'amélioration du niveau de vie local.

Cela fournira également la base pour faire de la frontière terrestre Vietnam-Cambodge une frontière de paix, de stabilité, de coopération et de développement durable, contribuant ainsi au renforcement de la solidarité au sein de l’ASEAN et à la promotion du prestige et de la position du bloc dans le monde. -VNA/VI