27/02/2019 09:59 GMT+7 Email Print Like 0

Déclaration commune Vietnam – Cambodge

A l’occasion de la visite d’Etat au Cambodge du 25 au 26 février du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) et président vietnamien, Nguyen Phu Trong, les deux pays ont publié une déclaration commune. 

Durant sa visite, le dirigeant vietnamien s’est entretenu avec le Roi du Cambodge, Norodom Sihamoni. Il a rendu visite à la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk. Il a également rencontré le président du Sénat Say Chhum, le président de l’Assemblée nationale Heng Samrin, le Premier ministre Samdech Techo Hun Sen, également président du Parti du Peuple cambodgien. 

Le secrétaire général du PCV et président vietnamien Nguyen Phu Trong et le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen ont assisté à la signature de cinq documents de coopération entre les deux pays concernant le transport fluvial, le transport routier, l’aide pour la construction d’une maison de travail du secrétariat de l’Assemblée nationale cambodgienne, le commerce bilatéral, le tourisme. 

Les parties vietnamienne et cambodgienne ont déclaré se réjouir du développement de l’amitié et de la coopération intégrale entre leurs pays. Elles ont salué le verdict du 16 novembre 2018 du tribunal international sur le génocide du régime des Khmers Rouges (ECCC ou CETC - Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens). La partie cambodgienne a adressé ses profonds remerciements au Vietnam pour son soutien et ses grandes assistances dans le passé comme aujourd’hui. Elle a affirmé que les Cambodgiens garderaient toujours en leur mémoire le soutien et l’aide inestimable du Vietnam pour la lutte du peuple cambodgien contre le régime génocidaire des Khmers Rouges en 1979, ainsi que les contributions du Vietnam à la reconstruction du Cambodge. 

Les deux parties ont été unanimes à affirmer que la préservation et le développement des relations de bon voisinage, d’amitié traditionnelle, de coopération intégrale, solide et durable, sur la base des principes mentionnés dans les déclarations communes Vietnam-Cambodge, sont la responsabilité commune des deux nations et des deux peuples. 

Les deux parties ont convenu d’approfondir leurs relations politiques, de développer la coopération et l’entraide entre les ministères, organes et organisations populaires, de renforcer la communication sur la solidarité et l’amitié Vietnam-Cambodge, de continuer de coopérer dans la restauration des monuments d’amitié Vietnam-Cambodge dans chaque pays selon le plan déjà fixé.

Les deux parties ont convenu de renforcer la coopération dans l’économie, la culture, l’éducation, la santé, les sciences et techniques, de déployer des mesures pour améliorer l’environnement d’investissement et s’efforcer d’atteindre bientôt 5 milliards de dollars d’échanges commerciaux bilatéraux contre 4,7 milliards de dollars en 2018, de promouvoir la coopération pour améliorer la qualité dans l’éducation, la formation, le développement de la ressource humaine, notamment la main-d’œuvre qualifiée.

Le Vietnam et le Cambodge se sont mis d’accord pour dynamiser la coopération dans la défense, la sécurité et se sont engagés à résoudre des différends apparaissant entre les deux pays par voie pacifique et continuer la recherche, le rapatriement et l'exhumation des restes des soldats volontaires et experts vietnamiens tombés au Cambodge.

La partie vietnamienne a remercié le Cambodge pour l’attention portée à la communauté vietnamienne au Cambodge.

Les deux parties ont affirmé les engagements à respecter et réaliser complètement les accords et conventions concernant les frontalières acceptés et signés entre les deux pays, et hautement apprécié les efforts du Comité mixte sur l’achèvement de 84% de la délimitation frontalière.

Elles continuent d’aider le Comité mixte des deux pays pour intensifier le processus de négociations pour achever le plus tôt possible tous les travaux de délimitation et de bornage afin d’édifier une frontière de paix, d’amitié, de stabilité, de coopération et de développement durable entre les deux pays.

Les deux dirigeants ont convenu de partager des informations et des se coordonner étroitement et efficacement,  de se soutenir au sein des instances régionales et internationales, notamment dans le cadre de l’ASEAN, de l’ONU, des mécanismes de coopération de la sous-région du Mékong afin d’assurer les intérêts des pays dans le bassin du fleuve.

Ils ont souligné l’importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté de navigation maritime et aérienne en mer Orientale, ont convenu de promouvoir le règlement des litiges en mer orientale en voie pacifique, sans recourir à la menace ou à l’usage de la force et à faire preuve de retenue, conformément aux principes reconnus largement par le droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982 (UNCLOS).

Ils se sont engagés à conjuguer leurs efforts avec les parties concernées pour mettre en place complètement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et parvenir à signer bientôt le Code de conduite en mer Orientale (COC) contribuant à maintenir la paix, la sécurité, la stabilité, la coopération et le développement dans la région et dans le monde.  - VNA/VI