26/12/2020 14:13 GMT+7 Email Print Like 0

De nouveaux espaces dédiés aux livres francophones au Vietnam

Une bonne nouvelle pour les francophones et francophiles du Vietnam, et notamment ceux d’entre eux qui sont des bibliophiles: ils bénéficieront bientôt de nouveaux espaces dédiés aux livres francophones. Ces espaces devraient être répartis dans plusieurs bibliothèques à travers le pays.

Ce projet de création d’espaces dédiés aux livres francophones s’inscrit dans le cadre de programmes d’appui à la production et à la diffusion de connaissances en langue française et d’accès aux savoirs et aux contenus culturels, programmes déployés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en partenariat avec neuf bibliothèques bénéficiaires, dont la Bibliothèque nationale du Vietnam. Chékou Oussouman, le représentant régional Asie-Pacifique de ladite organisation, nous apporte quelques précisions.

«Il s’agit de mettre à disposition du public une documentation en français provenant de plusieurs régions ou pays francophones ou d’auteurs francophones et dans plusieurs disciplines. Ce fonds documentaire est en effet composé de livres scientifiques, de bandes dessinées, d’ouvrages de littérature et de livres techniques. C’est en tout cas toute une palette d’informations qui peut permettre aux francophones et aux francophiles au Vietnam de venir s’informer et se ressourcer», nous explique-t-il.

Entre 2020 et 2022, ces espaces du livre francophone seront dotés d’un fonds documentaire initial estimé à 10.000 ouvrages neufs en langue française, soit plus de 550 titres par bibliothèque bénéficiaire. Des fonds spécifiques sont prévus dans un deuxième temps pour répondre aux besoins spécifiques des bibliothèques des villes et provinces de Hai Phòng, Quang Ninh (Nord), Nghê An, Khanh Hoà, Lâm Dông (Centre), Binh Duong, Bên Tre et Cân Tho (Sud). La valeur totale est estimée à cinq milliards de dôngs (environ 180.000 euros). Mais il n’y a pas que de la documentation. Beaucoup d’activités périphériques sont en effet prévues, comme a tenu à le rappeler Chékou Oussouman.

«Nous allons organiser des rencontres avec les auteurs et des débats autour de divers sujets ou des livres présentés, mais également motiver l’ensemble des francophones et francophiles qui souhaitent avoir des informations en français dans plusieurs domaines, et surtout connecter les universités entre elles», précise-t-il.

Kiêu Thuy Nga, la directrice de la Bibliothèque nationale du Vietnam, s’est réjouie du soutien régulier et efficace de l’OIF au cours de ces deux dernières décennies.

«Depuis l’an 2000, grâce au soutien de l’OIF, notre bibliothèque est connectée au Réseau francophone numérique (RFN). En 2013, elle en a même organisé l’Assemblée générale à Hanoï. Les représentants de 12 pays y ont assisté. La signature de notre convention de partenariat, qui est intervenue à l’occasion du cinquantenaire de la Francophonie, témoigne de la volonté de la Bibliothèque nationale du Vietnam à s’affirmer comme le chef de file des bibliothèques publiques du pays en matière de coopération internationale», nous dit-elle.

L’apparition de ces espaces dans l’ensemble du pays permettra de favoriser l’accès des bibliophiles aux ouvrages en langue française, contribuant ainsi à maintenir et développer notre communauté francophone.-VOV/VNA/VI