06/11/2017 08:02 GMT+7 Email Print Like 0

Croissance inclusive au menu du dialogue entre l'ABAC et les dirigeants économiques de l'APEC

La croissance inclusive et la libéralisation du commerce seront au centre du prochain dialogue entre les dirigeants économiques de l’APEC et le Conseil consultatif des affaires de l’APEC (ABAC), ont annoncé des délégués à la 4ème réunion de l’ABAC en cours dans la ville côtière de Da Nang (Centre).

«La croissance inclusive est très importante pour de nombreuses économies de l'APEC, alors beaucoup des 21 économies soutiennent très fortement la croissance inclusive», a déclaré David Toua de Papouasie-Nouvelle-Guinée, président de l'ABAC en 2018.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée en tant que pays hôte de l'APEC 2018 inclura la croissance inclusive dans ses priorités, comme le Vietnam qui la considère comme l’une de ses priorités, a-t-il dit.

Pour promouvoir la croissance inclusive, la Papouasie-Nouvelle-Guinée élaborera des politiques visant à développer les micros, les petites et moyennes entreprises (MPME) et la numérisation, ce permettant de renforcer son engagement économique pour la population.

Il a déclaré que la libéralisation du commerce était vraiment l'une des priorités de l'ABAC. "Nous avons confiance en la libéralisation du commerce, nous poussons un agenda et le présenterons aux dirigeants économiques de l’APEC", a –t-il affirmé.

L'ABAC soutient les idées de libéralisation du commerce et de croissance inclusive et soumettra 20 recommandations aux dirigeants de l'APEC, a déclaré David Toua, ajoutant que la Papouasie-Nouvelle-Guinée soutiendrait la plupart des recommandations au cours de l'année 2018.

Selon Rod Eddington, président du Conseil consultatif pour l'Asie et le Pacifique de J.P. Morgan de l’Australie,  il faut veiller à un environnement de libre-échange au sein de l'APEC. Pour les économies comme le Vietnam, c'est très important car le pays a de riches potentiels à l’export. Le Vietnam devrait exporter directement ses produits agricoles et ses produits manufacturés vers les économies membres de l'APEC.

Les avantages du libre-échange  ont augmenté au cours des 30 dernières années et continueront d'augmenter dans le futur. Alors, le dialogue entre les dirigeants économiques de l’APEC et le Conseil consultatif des affaires de l’APEC (ABAC) devrait être axé sur la croissance inclusive, car « nous avons besoin d'un commerce libre et ouvert", a-t-il souligné.

Partageant le même point de vue, le Docteur Allan Zeman, un homme d’affaires de Hong Kong, a également souligné l'importance de l'ouverture du commerce entre les économies. "Nous discuterons avec les dirigeants de l'APEC de comment faire pour que les économies puissent être plus ouvertes dans le commerce", a-t-il dit.

En 2020, il y aura plus d’accords de libre-échange signés entre les économies. Toutes les économies doivent travailler ensemble pour cet objectif, a-t-il ajouté.

Selon Rio Fiocco, membre du Secrétariat de l'ABAC en Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'ABAC proposera fortement aux dirigeants économiques de l'APEC de poursuivre le principe du libre-échange et du commerce.-VNA/VI