24/02/2020 14:18 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-2019 : alliance pour relancer le tourisme

L’Association touristique du Vietnam a annoncé récemment la création de l’Alliance de promotion touristique, un organisme indépendant chargé de relancer ce secteur touché de plein fouet par l'épidémie de coronavirus (COVID-19).

À ce stade, personne ne peut dire quand l’épidémie sera maîtrisée. Une situation qui commence à inquiéter le secteur du tourisme qui est déjà impacté par les restrictions de voyage.

"Dans l’optique de soutenir les entreprises à surmonter cette période difficile, nous avons décidé de créer une Alliance de promotion touristique. Les grands voyagistes comme Hanoitourist, Saigontourist, Vietravel et Hanoi Redtours sont mobilisés. Notre plus grand objectif, c’est de relancer rapidement le marché touristique domestique", a expliqué Vu Thê Binh, vice-président permanent de l’Association touristique du Vietnam.

Programme de trois étapes

Cette alliance prévoit aussi la participation de représentants des trois régions du pays (Nord, Centre et Sud). Sa première mission consistera à évaluer la situation de l’épidémie et du tourisme.

Le programme de promotion est divisé en trois étapes que sont période épidémique, après le pic de l’épidémie et fin de l’épidémie. "Il sera important à chaque étape de faire les bons choix d’orientation pour les entreprises et les touristes. Il faut fournir davantage d'informations sur les destinations sûres", a estimé Vu Thê Binh.

À part les provinces de Vinh Phuc (Nord), Thanh Hoa et Khanh Hoà (Centre) où des cas de contamination ont été confirmés, les autres ont mené avec un succès total le travail de prévention et de lutte contre l’épidémie.

"Il est nécessaire de rassurer les voyageurs en cette période et ainsi de réchauffer un marché touristique moribond", a souligné Phùng Quang Thang, directeur du voyagiste Hanoitourist et chef adjoint du groupe chargé de la région Nord de l’Alliance.

Dans la situation actuelle, le tourisme vietnamien peut se concentrer sur la stimulation du marché domestique. Car les Vietnamiens comprennent mieux la situation de chaque destination, de l'épidémie ainsi que les mesures déployées. Inciter le tourisme domestique encouragerait donc plus de gens à voyager et donnerait ainsi un coup de pouce au secteur dans le contexte de chute des arrivées de visiteurs étrangers.

Invitation à la découverte des "zones vertes"

Selon Phùng Quang Thang, les membres de l’Alliance sont en train de choisir les destinations les plus sûres. Les entreprises et les localités, de leur côté, collaboreront étroitement pour sélectionner et créer les meilleurs produits touristiques. "Nous proposons des modèles exemplaires incitant les gens à voyager qui seront multipliés pour que les entreprises puissent les appliquer", a-t-il dit.

Les efforts de l’Association touristique du Vietnam et des entreprises visent à inviter les visiteurs à voyager dans les "zones vertes", c’est-à-dire les localités où aucun cas de contamination par le COVID-19 n'a été détecté. Les voyageurs pourront profiter de ce programme de promotion pour découvrir de beaux sites, dont des patrimoines matériels et immatériels. Par exemple, les circuits à destination de Quy Nhon - Phu Yên (avec séjour dans des hôtels trois étoiles) bénéficieront d'une réduction de 50%, pour se chiffrer in fine à 3-3,5 millions de dôngs.

L’Association du tourisme de Hanoï a réalisé à la mi-février une enquête de terrain dans quelques-uns de ses sites touristiques, dont Huong Son dans le district de My Duc, en banlieue de la capitale. "Le week-end dernier, la pagode des Parfums connaissait une fréquentation moyenne. Elle a accueilli environ 5.000 personnes, soit le double du week-end précédent. La plupart étaient des pèlerins. Comme les fêtes de la pagode durent trois mois, jusqu’à la fin du 3e mois lunaire, nous espérons toujours que la situation s'améliorera au fil des semaines", a partagé Nguyên Ba Hiên, directeur du complexe paysager de Huong Son.

Renforcer la cohérence et les efforts

"Nous avons déployé le programme de soutien aux produits agricoles. Alors, pourquoi pas un autre en faveur du tourisme ? L’Alliance de promotion touristique est un organisme à but non lucratif. Outre la relance du tourisme, elle contribuera aussi à calmer l’inquiétude de la population", a fait remarquer Nguyên Tiên Dat, président du voyagiste AZA Travel. Et de poursuivre : "La relance du tourisme nécessitera une plus grande cohérence et un effort des différents acteurs du secteur".

Par ailleurs, pour assurer la sécurité des visiteurs, des engagements tripartites sont nécessaires : localités, voyagistes et compagnies aériennes. Vietnam Airlines, Vietjet Air et Bamboo Airways désinfectent leurs appareils après chaque vol, fournissent des masques et des produits désinfectants pour les mains, alors que voyagistes et localités sont actifs dans la mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie pproposées par le ministère de la Santé... Tout cela concourra à relancer le tourisme.

Actuellement, l’Association du tourisme du Vietnam organise six cours de formation sur les marchés clés du tourisme national, les nouvelles destinations, l’application du numérique... Les participants sont des chefs d'entreprise, des voyagistes et des professionnels du tourisme communautaire de Hanoï. L’objectif est de partager des informations et de donner des suggestions précises pour promouvoir le tourisme national via les partenaires étrangers en République de Corée, au Japon, aux États-Unis, au Canada, en Inde, etc.-CVN/VNA/VI