04/05/2020 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: Vers une meilleure qualité de l’enseignement à distance au Vietnam

Le webinaire intitulé “Démarche qualité et modèle économique d’une offre de formation à distance” a été organisé le 28 avril par L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).
L’évènement a vu la présence des représentants du Ministère de l’Enseignement et de la Formation du Vietnam et de 377 personnes, recteurs, enseignants et chercheurs venus de 43 établissements d’enseignement supérieur du Vietnam, rassemblés en 153 points de connexion.

Cet événement s’inscrivait dans le cadre du plan d’action mis en place  par l’AUF pour  accompagner ses universités membres, dans le contexte de la pandémie du COVID-19. L’enjeu est  l’amélioration de la qualité de l’enseignement à distance, mis en place, en urgence, par les universités, suite à leur fermeture prolongée.  Derrière cet accompagnement nécessaire à l’heure actuelle, la direction régionale de l’AUF en Asie Pacifique compte également développer, à plus long  terme, les technologies de l’information et de la communication dans l’écosystème universitaire du Vietnam.

Lors de cet atelier, M. Mokhtar Ben Henda, maître de conférence en Sciences de l'Information et de la Communication de l’Université Bordeaux Montaigne (France), chercheur en TICE, membre du conseil scientifique d’IDNEUF (Initiative pour le Développement du Numérique  dans l’Espace Universitaire Francophone), a partagé ses expériences avec des universités du Vietnam pour trouver des solutions à certains défis dans l’enseignement en ligne tels que l’évaluation, la qualité des enseignements et les critères pour mesurer la charge de travail pédagogique des enseignants.

Ces 3 points sont au cœur des défis actuels que les universités vietnamiennes ont à relever, suite à leur fermeture prolongée en raison de la pandémie.

L’expert en TICE est revenu longuement sur les problèmes inévitables que génèrent le passage de l’enseignement en présentiel à la formation à distance, notamment l’inadéquation des barèmes de mesure de la rémunération des actes pédagogiques en présentiel avec les fonctions nouvelles des tuteurs/formateurs dans l’enseignement à distance. Ces dernières exigent des modalités spécifiques de suivi à distance ou hors-ligne qui ne sont pas comptabilisées comme charge de travail dans le service réglementaire de l’enseignant…

“Pour répondre à ces trois questions, il est essentiel d’examiner la démarche qualité et le modèle économique de l’enseignement à distance qui sont deux processus au cœur du projet  PURSEA - un projet européen Erasmus porté par l’Université de Hanoi et dans lequel l’AUF est impliquée. Ce grand projet vise précisément à renforcer les compétences en gouvernance universitaire des établissements d’enseignement supérieur en Asie du Sud-Est.”, a confié M. Ben Henda.

Selon Mme Ouidad Tebbaa, Directrice régionale de l’AUF en Asie-Pacifique, cet atelier a le mérite de pouvoir être dupliqué, partagé, avec d’autres partenaires au Vietnam et dans d’autres régions du monde.

“Le résultat de notre travail d’aujourd’hui avec les universités vietnamiennes sera aussi un message pour d’autres universités dans le monde afin d’avancer dans le domaine de l’enseignement à distance”, a affirmé la Directrice Régionale qui a clôturé la séance en rappelant que ce webinaire n’est que le début d’une série de webinaires mis en place au cours de cette semaine, ajoutant qu’un guide d’accompagnement d’une formation hybride rédigé par l’expert de ce séminaire  a été mis à la disposition des universités de la région. –CPV/VNA/VI