02/05/2020 07:31 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: vacances du 30 avril et du 1er mai, une période sombre pour le tourisme

Chaque année, la fin du mois d’avril est une période bénie pour les agences de voyage. Cependant, en raison de la crise sanitaire, le secteur touristique connaît une réelle baisse de ses activités.

Dang Thanh Tùng, directeur de la Compagnie touristique Tân Thê Gioi, a déclaré que la société avait mis en place des offres promotionnelles pour certaines chaînes de villégiature et des hôtels à Quy Nhon, Phu Quôc afin de séduire la clientèle, mais cela n’a pas porté ses fruits.

Les villes et provinces reprennent doucement leurs activités socio-économiques tout comme Hanoï, le principal marché touristique du pays qui mettra du temps à relancer son économie. De plus, des inquiétudes persistent sur le maintien des mesures de sécurité contre la propagation du COVID-19 pour les voyageurs en cette période.

"Il est prévu qu'à la fin du troisième trimestre et au début du quatrième trimestre, le tourisme reprenne", a ajouté le directeur de Tân Thê Gioi.

Selon Bùi Thi Nhàn, directrice exécutif d'Ecosea Travel, il y a quelques clients qui ont réservé à Hai Hâu (Nam Dinh), mais il s’agit d’une famille venant de Hanoï, ce qui représente une distance de voyage modérée.

Un représentant de Vietrantour a déclaré : ''Pour les vacances du 30 avril et du 1er mai, nous n’avons reçu aucune réservation en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19".

Actuellement les vols sont très restreints et sont maintenus que pour le strict minimum. "Étant donné les recommandations du secteur de la santé sur le COVID-19 les touristes sont très frileux à l’idée de voyager. Dans le Nord, les deux zones d'isolement de Mê Linh et Thanh Tri font peur aux touristes", a exprimé le représentant de Vietrantour.

Se serrer les coudes

Pham Thi Thanh Thuy, vice-présidente du club Thu Dô a déclaré : "Selon l'enquête auprès des membres du club, presque toutes les activités touristiques sont en +hibernation+. De nombreux hôtels et restaurants dans le vieux quartier de Hanoi ont dû se séparer de leurs employés. À ce jour, le club Thu Dô n'a reçu aucun instruction ou mesure pour relancer les circuits touristiques".

Le représentant de l'Association du tourisme du Vietnam a fait savoir que le redémarrage de l’activité touristique dépendra de l'évolution de la pandémie. Si la situation est toujours sous contrôle comme la semaine dernière, le secteur du tourisme au Vietnam pourrait reprendre en mai grâce à une bonne stratégie de communication.

Les représentants des entreprises ont également partagé cet avis avec l'Association du tourisme du Vietnam et ont ajouté qu’à la suite du COVID-19, le secteur du tourisme va beaucoup changer. Son succès dépend de la coopération entre les entreprises et les organes gouvernementaux afin de mettre en œuvre un programme de relance adapté.-CVN/VNA/VI