25/02/2020 15:31 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: tous les croisiéristes du MS Westerdam ont quitté le Cambodge

 Le Premier ministre cambodgien Samdech Hun Sen a annoncé le 24 février que tous les passagers du paquebot  MS Westerdam sont rentrés dans leur pays d'origine, après qu'aucun cas de COVID-19 n'a été détecté.

Dans un discours diffusé sur la chaîne TV TVK, le chef du gouvernement cambodgien a ajouté que certains membres d'équipage du paquebot, ancré dans le port de Sihanoukville, restent au Cambodge comme ils le souhaitaient.

Il a déclaré qu'à ce jour, aucun citoyen cambodgien infecté n'était enregistré et que les autorités continuaient de renforcer les mesures pour empêcher la propagation du virus.

Le même jour, le ministre de la Santé, Mam Bun Heng, a remercié les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis d'avoir partagé des informations sur le cas d'une voyageuse âgée de 83 ans en provenance des États-Unis.

Après avoir quitté le MS Westerdam, la passagère a été testée positive  en Malaisie, mais des tests aux États-Unis indiquent qu'elle n'a jamais contracté l'agent pathogène.

Avec 1.455 passagers et 802 membres d'équipage à bord, le bateau de croisière MS Westerdam a quitté Hong Kong (Chine) le 1er février, puis s'est vu refuser l'accès à divers territoires en Asie, craignant que certains de ses occupants ne soient infectés avec le COVID-19.

Lors d’une interview accordée à Fresh News, le 12 février, le chef du gouvernement cambodgien a estimé que c’était une action humanitaire dans le cas d’urgence. Le Cambodge souhaite supprimer l’inquiétude et la discrimination, a-t-il affirmé.

L'Organisation mondiale de la santé a remercié le Cambodge pour son accueil du paquebot MS Westerdam - VNA/VI