11/10/2021 10:24 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : les étrangers aux côtés des Vietnamiens

Le Britannique Matthew Donald.
Beaucoup d'étrangers vivant au Vietnam ont fait ce qu'ils pouvaient pour aider les habitants de leur pays d'adoption à surmonter la pandémie de COVID-19. Rencontre avec trois d'entre eux.

En août, dans la petite maison de l’Estonien Meigo Mark, dans le village de Dông Son, district de Dông Hung, province de Thai Binh (Nord), a souvent résonné la chanson Nôi vong tay lon (Formons une grande ronde) de feu le compositeur Trinh Công Son. Avec le soutien de son épouse Nguyên Thi Sâm, il a appris à l’interpréter en vietnamien pour réaliser un clip musical célébrant la solidarité entre les Vietnamiens.

L'union fait la force

"J’aime vraiment le message de solidarité que cette chanson porte. En tant que musicien, j’aime aussi sa mélodie, son harmonie et son rythme qui sont très simples mais vraiment puissants", a partagé Mark. Et de continuer : "Je voulais vraiment créer ma propre version et la combiner avec les magnifiques vidéos que j’avais tournées à travers le Vietnam".

Alors que la partie guitare a été interprétée par l’artiste vietnamien Van Anh, tout le chant, la trompette, la batterie, le montage audio et vidéo ont été pris en charge par Mark lui-même.

Le clip de Mark est sorti le 22 août dernier. "Je souhaite encourager les gens à se donner la main et à se serrer les coudes en cette période difficile. Le peuple vietnamien est déjà très uni. Il a uni ses cœurs, ses esprits et ses mains pour surmonter ensemble les défis du COVID-19", a-t-il fait remarquer.

Mark est arrivé au Vietnam pour la première fois en novembre 2016 dans le cadre d’un voyage à pied autour du monde, sans savoir qu’il y rencontrerait l’amour de sa vie.

En octobre 2018, il s’est marié avec une Vietnamienne et s’est depuis installé dans le Nord. Le couple a déclaré qu’ils attendaient que leur petite fille grandisse avant que la famille ne reprenne la route.

"J’espérais continuer à voyager autour du monde l’année dernière, mais maintenant je me sens très chanceux, béni et heureux d’être coincé ici, dans un petit village paisible avec des gens généreux", a confié Mark.

Étal de légumes gratuits

L’Américain Chris Lewis, un YouTubeur avec plus de 560.000 abonnés, qui vit à Hanoï, a choisi de passer une de ses nuits début juillet à aider une vendeuse de légumes et ses acheteurs. En s’approchant de l’étal devant le parc de Mai Dich dans l’arrondissement de Câu Giây à Hanoï, il a acheté tous les produits d’une femme d’âge moyen.

En fait, Lewis souhaitait faire un "projet" bénévole. En juin dernier, il avait attiré l’attention de ses fans après une vidéo où il achetait 50 kg de litchis pour aider quelques agriculteurs de la province septentrionale de Bac Giang, touchée par le coronavirus, avant de distribuer les fruits aux personnes rencontrées dans les rues. Après avoir regardé cette vidéo, un spectateur avait fait un don de 200 USD et lui a proposé de l’aider à réaliser une autre vidéo.

"J’ai vu cette dame là-bas pendant des mois, chaque fois que je conduisais dans cette rue. Elle vend toujours des légumes très tard, jusqu’à 01h00, 02h00 ou 03h00 du matin. Avec la distanciation sociale, je savais qu’elle avait du mal. J’aurais pu choisir beaucoup de gens, mais j’ai estimé qu’elle était la bonne personne pour ce don", a-t-il expliqué.

Après avoir acheté toute la marchandise de la vendeuse, Chris est resté sur place et a commencé à la distribuer, avec ce panneau en vietnamien "Điểm lấy rau 100% miễn phí" (littéralement : Point de fourniture de légumes 100% gratuits).

Après environ deux ans au Vietnam, Chris Lewis, dont le vietnamien est assez bon pour étourdir ses téléspectateurs, n’hésite pas à montrer son amour pour ce pays d’Asie du Sud-Est dans ses vidéos de voyages du Nord au Sud, de découverte de la cuisine et de la culture locale.

Boxeur et donateur

Étant un boxeur amateur dans sa jeunesse, le Britannique Matthew Donald, 37 ans, s’est de nouveau battu en mars dans un match pour collecter 64.500 USD pour l’organisation à but non lucratif Saigon Children’s Charity. Cette dernière est en train de construire des établissements scolaires dans des régions reculées et de réaliser le programme "Des sacs à dos pour se protéger du COVID-19". Ce programme a envoyé 3.395 sacs à dos contenant des d’articles essentiels, d’une valeur de 1,4 million de dôngs (environ 62 USD) chacun, à des familles en situation difficile touchées par le COVID-19.

Dans le cadre de ses efforts pour aider le Vietnam dans sa lutte contre le COVID-19, Matthew Donald a cuisiné un ragoût de bœuf pour un hôpital de la ville méridionale de Vung Tàu.

Il a déclaré que rester au Vietnam l’a aidé à prendre conscience des nombreux aspects positifs chez les Vietnamiens et les étrangers qui se sont encouragés et soutenus les uns les autres pour répandre l’optimisme et rester calme pendant ces jours difficiles. -CVN/VNA/VI