29/12/2020 11:44 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : le Vietnam recense dix nouveaux cas exogènes

 Le Vietnam a confirmé le 28 décembre dix nouveau cas exogène d’infection au SARS-CoV-2, dont un jeune homme - patient N° 1451- qui est rentré illégalement au Vietnam depuis le Myanmar.

<a class="photo" data-cke-saved-href="https://cdnimgfr.vietnamplus.vn/uploaded/wbxx/2020_12_28/vietnam_records_10_new_covid19_cases_on_december_28vna.jpg" href="https://cdnimgfr.vietnamplus.vn/uploaded/wbxx/2020_12_28/vietnam_records_10_new_covid19_cases_on_december_28vna.jpg" data-desc="Un site de quarantaine de COVID-19 à l" hôpital="" général="" sa="" dec="" à="" dong="" thap.="" photo="" :="" vna'="" data-index="0" style="box-sizing: border-box; background-color: transparent; color: rgb(19, 63, 106); transition: all 0.2s ease-out 0s; display: inline; font-size: 1.6rem; line-height: 2.6rem;">COVID-19 : le Vietnam recense dix nouveaux cas exogenes hinh anh 1Un site de quarantaine de COVID-19 à l'hôpital général Sa Dec à Dong Thap. Photo : VNA

Les neuf autres patients ont été rapatriés de Russie et placés en quarantaine dès leur arrivée dans la province de Khanh Hoà et à Hô Chi Minh-Ville. Le même jour, 15 patients ont été déclarés guéris.

Le  patient N° 1451, dont la résidence se trouvait dans l'immeuble Su Van Hanh dans le district 5, est entré illégalement au Vietnam tôt le matin du 24 décembre pour éviter la quarantaine obligatoire de 14 jours.

L'immeuble a été verrouillé et les locataires sont priés de ne pas quitter leurs appartements, tandis que des policiers locaux ont été déployés pour garder les lieux.

Les autorités sanitaires de Hô Chi Minh-Ville ont mis en quarantaine un total de 23 cas qui avaient eu des contacts étroits (F1) avec l’homme et ont suspendu leurs activités dans des établissements de services relatifs.

En entrant illégalement au Vietnam à la porte frontière de Long Binh, dans le district d'An Phu, dans la province d'An Giang, les deux patients de COVID-19, en plus de trois autres citoyens vietnamiens, ont loué une voiture de sept places pour revenir dans la région du Sud.

La province d'An Giang a identifié le 28 décembre le chauffeur, un homme de 30 ans nommé M.V.T, résidant dans la commune de Vinh Loc du district d'An Phu.

Selon les autorités locales, après avoir transporté le groupe entrant illégalement au Vietnam, le chauffeur n'a pas désinfecté sa voiture et a ensuite transporté un certain nombre d'enseignants et de fonctionnaires de la commune de Vinh Loc pour qu'ils soient soignés dans les hôpitaux de la Ville de Hô Chi Minh-Ville.

Depuis le début de la pandémie, le Vietnam a recensé 1.451 cas d’infection. 1.318 patients ont été déclarés guéris et 35 sont décédés, en majorité des personnes âgées atteintes de graves maladies sous-jacentes.

Parmi les patients encore sous traitement, dix ont été testés négatifs au SARS-CoV-2 une fois, 11 deux fois et 13 autres, trois fois. 
Actuellement, il n’y a aucun patient dans des conditions critiques.

Au total, 17.016 personnes ayant été en contact direct avec des cas confirmés ou en provenance de régions épidémiques sont mises en quarantaine, dont 163 dans des hôpitaux, 15.672 dans des centres de quarantaine concentrée et 838 à domicile ou dans des établissements d’hébergement. 

Pour prévenir et contrôler le COVID-19 dans le contexte de "nouvelle normalité", le ministère de la Santé appelle la population à suivre le message dit des "5K" : Khâu trang (Masque), Khu khuân (Désinfection), Khoang cach (Distance), Không tu tâp (Sans rassemblement) et Khai bao y tê (Déclaration médicale).

Les évolutions de l’épidémie de COVID-19 restant complexes, les autorités sanitaires appellent la population à appliquer strictement des mesures préventives et à télécharger Bluezone, une application mobile de recherche des contacts pour identifier et alerter les cas contacts. -VNA/VI