26/02/2020 14:34 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : le vice-PM Vu Duc Dam demande de garder la vigilance

Le ministère de la Santé a organisé le 25 février une vidéoconférence nationale sur le travail du secteur de la santé en 2020, la prévention et la lutte contre l’épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19).

Cet événement a réuni des représentants de toutes les 63 villes et provinces vietnamiennes, sous la présidence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.

Evaluant les efforts déployés lors de ces derniers temps face à l’épidémie, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a souligné que le ministère de la Santé et les autres organes compétents avaient commencé les campagnes de prévention et de lutte contre le COVID-19 très tôt, au milieu de décembre 2019. Il a rappelé que le Vietnam était le premier pays dans le monde à demander à des personnes voulant entrer sur son sol de remplir une déclaration d’état de santé obligatoire.

« Le Vietnam a décrété un niveau d’alerte plus élevé que les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé et cette dernière a reconnu que cela était juste », a partagé le vice-Premier ministre, ajoutant qu’actuellement, le Vietnam contrôlait bien la situation.

« Le pays a conçu un scénario de cinq étapes, dont la quatrième concernant les réponses à une situation de quelque 3.000 cas d’infection au nouveau coronavirus », a-t-il indiqué, affirmant la ferme volonté de contenir l’épidémie.

Soulignant que l’épidémie continuerait d’évoluer de façon complexe, Vu Duc Dam a demandé aux autorités de tous niveaux de garder la vigilance, de continuer de contrôler strictement les personnes en provenance des zones touchées, et de poursuivre la mise en quarantaine des cas suspects…

Lors de la visioconférence, les participants ont étudié des interventions sur la médecine préventive et le traitement des cas de contamination au nouveau coronavirus, ainsi que des expériences concernant la mise en quarantaine et le transport des personnes infectées, les opérations de désinfection…

A ce jour, le Vietnam a confirmé 16 cas de contamination et tous sont guéris. Depuis le 13 février, le pays ne détecte aucun nouveau cas. -VNA/VI