31/03/2020 11:52 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: le comité du parti de Hanoi fournira un soutien maximal à l'hôpital Bach Mai

Le comité du parti de Hanoi apportera un soutien maximal à l'hôpital Bach Mai pour prévenir et combattre la pandémie de COVID-19, a affirmé Vuong Dinh Hue, membre du Politburo, secrétaire du comité municipal du parti lors d’une réunion tenue lundi après-midi.

La ville a partagé les difficultés avec la direction, les médecins et les travailleurs sanitaires de l'hôpital dans la prévention et le contrôle du COVID-19.

Le comité du Parti et le comité populaire de Hanoi ont décidé de soutenir au maximum les propositions de l'hôpital Bach Mai, dont la quarantaine concentrée de son personnel dans un hôtel de la capitale pour assurer sa pérennité et sa santé.

La permanence du Comité du Parti a également considéré que la prévention et le contrôle de l’épidémie rencontraient encore ici de nombreuses difficultés, soulignant l'importance d'organiser des tests pour tout le personnel médical et les patients à partir du 31 mars.

La permanence du Comité du Parti municipal a convenu que ces derniers temps, la ville avait mobilisé l'ensemble du système politique à participer et avait reçu le soutien et les contributions du peuple, de sorte que la situation épidémique est considérée sous contrôle.

Dans la même après-midi, lors de la réunion du comité de pilotage municipal de prévention et de lutte contre le COVID-19, le président du Comité populaire de Hanoi, Nguyen Duc Chung, a exhorté à prendre des mesures plus drastiques pour empêcher la propagation de la pandémie dans la capitale, notamment à l'hôpital Bach Mai.

Nguyen Duc Chung a qualifié la situation actuelle de la pandémie à Hanoi de grave et complexe, et a félicité les autorités sanitaires des arrondissements de Thanh Xuan, Hoang Mai et Hai Ba Trung pour leurs réactions opportunes et la prise en charge des cas suspects, en particulier dans les zones entourant l'hôpital Bach Mai.

Il a demandé d'accélérer l'identification des personnes venues à l'hôpital Bach Mai ces dernières semaines pour les mettre en quarantaine et prélever des échantillons pour les tests nécessaires. Il a également exigé que tous les centres médicaux de Hanoi interdisent les visites à l'hôpital, en plus de limiter le nombre de personnes au chevet des patients.

Il a également suggéré que les Hanoïens travaillent à domicile ces 10 prochains jours pour minimiser les risques de contagion. -VNA/VI