26/07/2021 16:52 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : Hanoï régule le trafic pour éviter les embouteillages aux portes de la ville

Le 25 juillet, le secrétaire du comité du Parti de Hanoï Dinh Tien Dung et le président du comité populaire municipal Chu Ngoc Anh ont inspecté les activités de régulation de la circulation de Hanoi et donné des instructions sur les moyens d'éviter la congestion aux portes de la capitale en cette période de restrictions des déplacements dans le cadre des mesures de distanciation sociale de Hanoï.

COVID-19 : Hanoi regule le trafic pour eviter les embouteillages aux portes de la ville hinh anh 1Photo : VNA

A partir de 6 heures du matin le 24 juin, dans le cadre de la mise en œuvre de la directive 17/CT-UBND relative aux mesures de prévention et de contrôle des pandémies, Hanoï a interdit l'entrée de la ville à tous les véhicules, à l'exception de ceux servant à des activités de prévention et de contrôle, des services publics, mission, et ceux de transport de travailleurs, d'experts et de produits de première nécessité, qui sont autorisés à circuler sur la voie dite « verte ».

Pour faire respecter l'interdiction, 22 postes de contrôle ont été installés sur les principaux axes menant à la ville. À chaque poste de contrôle, la police municipale, en coopération avec les inspecteurs de la circulation et les travailleurs médicaux, travaille 24 heures sur 24 pour surveiller les mouvements de tous les véhicules et personnes rentrant ou sortant de la ville.

Des embouteillages se sont produits à un certain nombre de points de contrôle, notamment ceux de Phap Van-Cau Gie (Nationale 1) et de Phu Dong (Nationale 1B).

Après avoir inspecté la situation au poste de contrôle de Phap Van-Cau Gie, les autorités de la ville ont découvert que les raisons de l'embouteillage étaient le manque de planification pour réguler le flux de trafic à distance ainsi que d'informations opportunes aux conducteurs sur les exigences d'entrée dans la ville, afin qu'ils puissent choisir un itinéraire plus adapté.

Les autorités de Hanoi ont demandé à la police municipale de proposer au ministère de la Sécurité publique de positionner une équipe de police au carrefour Vuc Vong à Ha Nam pour inciter les véhicules à contourner Hanoï.

L'agence de police de la circulation relevant du ministère de la Sécurité publique a accepté la proposition et a exprimé l'intention d'envoyer bientôt une équipe au carrefour.

La capitale a appliqué des mesures strictes de distanciation sociale telles que stipulées dans la directive N° 16 du Premier ministre à partir de 6 heures du matin le 24 juillet, dans le contexte où la pandémie de COVID-19 se développe de manière compliquée.

Ces mesures seront en place pendant 15 jours. Outre Hanoï, 19 villes et provinces du Sud mettent également en œuvre des mesures de distanciation sociale en vertu de la directive N° 16.

En vertu de ces mesures, tous les services de transport public - bus, taxis, véhicules contractuels et autocars - sont interdits, à l'exception de ceux au service de la prévention et du contrôle de la pandémie et des travailleurs et experts du transport. Les motos-taxis sont également interdites.

Les habitants de la ville sont priés de rester chez eux et de ne sortir que dans les cas nécessaires tels que   voyages d'affaires,   travail dans des entreprises essentielles (agences d'État, usines, magasins et prestataires de services essentiels),  achat de nourriture et de médicaments, ou en cas d'urgence tels que problèmes médicaux, incendies ou   catastrophes naturelles.

Les masques sont obligatoires dans les lieux publics. Les gens doivent maintenir une distance de deux mètres et ne doivent pas se rassembler en groupes de plus de deux en dehors des hôpitaux, des lieux de travail ou des écoles.

Les gens sont tenus de soumettre des formulaires de déclaration de santé via le site Web www.tokhaiyte.vn ou les applications Ncovi et Bluezone. Ceux qui présentent des symptômes tels que fièvre, toux ou difficultés respiratoires doivent contacter un établissement médical local pour obtenir des instructions supplémentaires.

Les services non essentiels et commerces doivent fermer.

Les entreprises et services qui sont encore autorisés à fonctionner comprennent les usines, les installations de production, les projets de transport, les chantiers de construction, les entreprises ou   fournisseurs essentiels (nourriture, médicaments, services publics, gaz et pétrole, etc.), les établissements d'enseignement, les banques ainsi que les activités connexes et de soutien aux entreprises (telles que notaires et offices, bureaux d'enregistrement, etc.), valeurs mobilières, bureaux de poste, activités d'import-exportation, examens et traitements médicaux et services funéraires.

Les gens sont priés de ne pas organiser de mariages, tandis que les services funéraires ne doivent pas avoir plus de 20 préposés et seront surveillés par les autorités sanitaires locales.

Toutes les réunions inutiles sont interdites.

Les entreprises de production, les établissements de services et les zones industrielles doivent respecter strictement les mesures de prévention et de contrôle du COVID-19.- VNA/VI