29/04/2020 14:40 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : Hanoï continue de mettre en œuvre des mesures préventives

Mardi 28 avril, le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung, a signé une directive sur la mise en œuvre des mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie de COVID-19 dans la nouvelle situation.

Le président du Comité populaire municipal, Nguyen Duc Chung, a demandé aux services, agences, collectivités et organes de la capitale de continuer de promouvoir la devise “lutter contre l'épidémie, c'est comme combattre les ennemis”, et de poursuivre les principes dans ce combat (prévenir, détecter, mettre en quarantaine, identifier les zones à risques, endiguer l’épidémie).

Hanoï assouplit progressivement les restrictions et reprend graduellement les activités socioéconomiques en assurant un contrôle strict de l’épidémie, a souligné la directive.

Selon ce document, la capitale continue de suspendre les festivals, cérémonies religieuses, tournois sportifs, événements bondés dans les lieux publics, stades et autres grands événements non essentiels.

La directive autorise la reprise des activités de transport de passagers interurbain et intraurbain, demandant une application stricte des mesures préventives recommandées par les ministères des Transports et des Communications, de la Santé.

Des mesures préventives selon les instructions des ministères de l’Education et de la Santé seront également appliquées dans les écoles. Le 4 mai prochain, les élèves des collèges, lycées, universités, écoles de formation professionnelle retourneront en cours. Les autorités municipales prendront le 5 mai une décision sur le retour à l’école pour les élèves du primaire et préscolaire.

La ville met en place les mesures préventives en fonction de niveaux de risque. Les districts de Me Linh et Thuong Tin, qui présentent des risques élevés, continuent d’appliquer rigoureusement les mesures préventives conformément à la directive No 16/CT-TTg du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc.

Le Comité populaire de Hanoï a décidé de prélever 650 milliards de dongs sur le budget municipal pour accorder des prêts aux personnes démunies et celles bénéficiant de politiques préférentielles.

La Croix-Rouge de la capitale et le groupe de Phu Thai ont lancé le 25 avril un programme visant à aider les personnes en situation difficile affectées par la pandémie de COVID-19.

Selon Dao Ngoc Trieu, président de la Croix-Rouge municipale, de nombreuses activités seront organisées lors de ce Mois humanitaire telles que sensibilisation aux mesures de prévention et de contrôle du COVID-19,  don de sang volontaire, de tissus et d'organes, soutien aux familles en situation difficile…, le but étant d’aider de 5.000 à 7.000 personnes défavorisées.

Du 15 au 25 avril, la Croix-Rouge de Hanoï a mis en place des points de distribution de vivres aux personnes en situation difficile.

Depuis le 1er février, les antennes de la Croix-Rouge de Hanoï ont fait des dons pour des personnes défavorisées, d’une valeur totale de plus de 11 milliards de dôngs (500.000 dollars).

Le Comité municipal du Front de la Patrie du Vietnam a reçu, à ce jour, un soutien en espèces et en marchandises d’une valeur totale de plus de 101 milliards de dongs (plus de 4,3 millions de dollars).

Aucun nouveau cas de COVID-19 n'a été signalé au Vietnam mercredi matin, 29 avril, ce qui maintient le total à 270 et marque la 13e journée consécutive sans nouveau cas.

Parmi les 270 cas, 130 sont des cas importés et ont été mis en quarantaine à leur arrivée au Vietnam. 221 de tous les patients se sont complètement rétablis.

Parmi les 49 patients encore sous traitement, 11 ont été testés négatifs une fois et huit négatifs au moins deux fois.

Parallèlement, 42.057 personnes ayant eu des contacts étroits avec des patients confirmés ou de retour de l’étranger sont actuellement placées en quarantaine, dont 323 dans des hôpitaux, 6.643 dans des centres de quarantaine et 35.091 à domicile. -VNA/VI