10/04/2020 12:18 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19 : des peintres vietnamiens et leurs affiches sur un journal britannique ​

 Le journal britannique The Guardian a publié le 9 avril sur son site web un article sur les affiches contre l’épidémie de coronavirus (COVID-19) au Vietnam. 

Selon cet article, le Vietnam a maintenu un taux de cas d’infection très faible, avec seulement plus de 200 cas confirmés et aucun décès, notamment grâce à la mise en quarantaine, à la recherche des contacts, aux tests de dépistage et à la sensibilisation. 

L'affiche de propagande n'est qu'une des nombreuses formes d'art du Vietnam - une chanson sur le lavage de mains, ou des timbres d'État - qui reflètent l'esprit de guerre que beaucoup dans le pays invoquent alors qu'ils tentent de contenir le virus, a indiqué l’article de The Guardian.  

L'affiche, de l'artiste Le Duc Hiep, illustre deux cadres de santé portant des masques faciaux qui sont vaillants comme des soldats audacieux avec un slogan “Rester à la maison, c'est aimer son pays”. En dessous, les petits caractères appellent les habitants à déclarer les symptômes ou à signaler toute personne qui échappe à la mise en quarantaine. 

Le Duc Hiep n'est pas le seul Vietnamien à invoquer le sentiment de l'époque de la guerre lorsqu'il dépeint la pandémie. Pham Trung Ha, un peintre de renom issu de l’âge d’or des artistes vietnamiens, a collaboré avec le ministère de la Santé et la compagnie de timbres du Vietnam (Vietnam Stamp Company) pour concevoir et publier une collection de timbres sur le thème “Unir les forces dans la lutte contre le COVID-19”. 

COVID-19 : des peintres vietnamiens et leurs affiches sur un journal britannique ​ hinh anh 2  Collection de timbres sur le thème “Unir les forces dans la lutte contre le COVID-19”. Photo: Twitter/Ministère vietnamien des Affaires étrangères

L’article a également présenté l’affiche de l’artiste de 73 ans Luu Yen The, qui invite les gens à porter un masque pour endiguer la propagation du COVID-19. 

Ces messages, combinés à une action précoce et à la recherche des contacts, ont aidé le Vietnam à éviter les niveaux de souffrance observés en Europe et à limiter les cas à des centaines. Le pays s'est concentré sur la quarantaine de toute personne ayant eu des contacts avec un cas connu, ainsi que des nouveaux arrivants, et a mis en quarantaine plus de 67.000 personnes. Un confinement national est mis en place à partir du 1er avril. -VNA/VI