01/06/2020 11:24 GMT+7 Email Print Like 0

Coronavirus : un rebond poussif du tourisme de Quang Ninh

Après la maîtrise à l’échelle nationale de la pandémie de COVID-19, la province de Quang Ninh se focalise sur les mesures de relance du secteur touristique, en visant dans un premier temps la clientèle vietnamienne.

Coronavirus : un rebond poussif du tourisme de Quang Ninh hinh anh 1Quang Ninh déploie de nombreuses mesures pour relancer le tourisme et attirer la clientèle vietnamienne. Photo : BQN

La flotte de la Société par actions de bateaux Pelican, dont le siège est à Ha Long dans la province de Quang Ninh (Nord), a repris du service début mai. Malgré des rabais sur le prix des chambres, la clientèle n’est pas encore au rendez-vous. Le président du conseil d’administration de la société, Nguyên Duy Phu, a décidé de réduire de moitié le prix des chambres 5 étoiles sur l’ensemble de ses bateaux, pour seulement 2,6 millions de dôngs (soit près de 112 USD) la nuit. Même en proposant des prix plus qu’attractifs, la société continue de vendre à perte.

"Le 1er mai, nos trois bateaux étaient en service, mais nous avons perdu 18 millions de dôngs (équivalent à près de 774 USD) par jour. Cependant, si les bateaux restent immobiles trop longtemps, les cirripèdes s’installent sur la carène des navires, nous obligeant à recourir à la maintenance", a-t-il informé.

Les entreprises au bord de la faillite

À l’instar de ladite société qui propose des nuitées sur l’eau, les bateaux qui proposent des circuits à la journée sont tout autant touchés par la crise. Depuis le 1er mai, l’entreprise Phuong Hiên n’accueille aucun client. Trân Van Hiên, son directeur, a estimé que si la situation ne s’améliorait pas prochaine-ment, nombreuses seraient les sociétés qui mettraient la clef sous la porte. "Pour le fonctionnement de la société, j’ai dû emprunter de l’argent et hypothéquer des terrains. Si l’on continue de perdre de l’argent, je serai dans l’obligation de vendre des bateaux", a-t-il confié. 

Selon le comité de gestion de la baie de Ha Long, depuis la réouverture du site le 1er mai, le nombre de visiteurs reste très bas. À noter qu’avant la crise, Ha Long en accueillait chaque jour des dizaines de milliers. Dans le complexe de Yên Tu, l’ambiance est sinistre. Selon la société Tùng Lâm Yên Tu, le site connaît habituellement un afflux de touristes sud-coréens de janvier à mars. À cause de la pandémie, plus d’une trentaine de milliers de personnes ont annulé leur voyage, sans tenir compte de ceux qui souhaitaient voyager par leurs propres moyens.

Depuis la reprise des activités touristiques de la province, seulement la moitié des chambres sont occupées pendant les périodes d’affluence. Habituellement, le nombre de visiteurs au mont Yên Tu est estimé à plus de 1.000 par jour, soit 1/10 par rapport au flux habituel. Selon Trân Nhuân Vinh, directeur du voyagiste Nam Phong, étant donné que les frontières sont encore fermées, le secteur du tourisme de Quang Ninh dépend entièrement des visiteurs domestiques. Beaucoup restent méfiants et hésitent à voyager.

Stimulation de la demande

Afin de sauver le tourisme local, Quang Ninh redouble d’efforts pour attirer les clients. Ainsi, les autorités provinciales se mettent d’accord sur la stratégie à adopter afin d’inciter les Vietnamiens à voyager.
"Ce mois de mai, les visites de la baie sont gratuites pour les habitants locaux et les Vietnamiens de la province en provenance de l’aéroport de Vân Dôn", a fait part Nguyên Xuân Ky, secrétaire du Comité du Parti et président du Conseil populaire de la province. En outre, les mesures incitatives portent également sur la baisse des prix de l’ensemble des sites touristiques, en particulier le téléphérique de Yên Tu, proposé à -50%.

D’après Pham Ngoc Thuy, directeur du Service provincial du tourisme, Quang Ninh va coopérer avec d’autres provinces et villes dans le Centre et le Sud du pays (Khanh Hoà, Dà Nang, Lâm Dông, Kiên Giang et Cân Tho), dont le tourisme est l’activité phare, dans le cadre de la sensibilisation du public sur le fait que Quang Ninh est une destination sûre et accueillante. "Dans le contexte actuel, le marché domestique est la première roue de secours pour le tourisme national. Ainsi, on doit recourir à des programmes attrayants afin d’augmenter la demande", a-t-il souligné.

Le Service du tourisme et l’Association du tourisme de Quang Ninh ont lancé le 13 mai une campagne de promotion, attirant 300 représentants d’entre-prises du secteur. Lors de cet événement, les entreprises locales ont proposé des mesures pour soutenir le tourisme intérieur et rivalisé d’ingéniosité pour mettre en avant d’autres destinations touristiques dans le pays. Elles ont convenu de réduire le coût des services de 30% à 50% et de présenter de nouveaux produits pour attirer davantage de touristes dans la province.

Le vice-président permanent du Comité populaire provincial, Dang Huy Hâu, a souligné que les entreprises devraient s’unir et surmonter ensemble les difficultés. En parallèle, elles doivent maintenir la qualité des services pour promouvoir l’image du tourisme local, a-t-il ajouté.

À cette occasion, un accord sur la promotion du tourisme à Quang Ninh a été mis en place. Il porte sur la conception et l’exécution de programmes pour attirer les visiteurs, la résolution des dommages hérités de la pandémie et le rebond du secteur. Pour cette reprise des activités, les tour-opérateurs et les lieux d’hébergement appliqueront sérieusement les mesures de prévention et de contrôle du COVID-19.

Selon le Service provincial du tourisme, Quang Ninh prévoit d’accueillir en 2020 plus de 4,9 millions de visiteurs dont 1,8 million d’étrangers. En 2019, ils étaient plus de 14 millions, dont 5,7 millions d’étrangers, 14% en un an, générant 29,5 milliards de dôngs de recettes. – CVN/VNA/VI