11/04/2020 12:04 GMT+7 Email Print Like 0

Coronavirus : Hanoi met le paquet pour aider les pauvres

Hanoi consacrera 650 milliards de dôngs (28,2 millions de dollars) pour aider les pauvres et autres bénéficiaires sociaux via la succursale locale de la Banque des politiques sociales du Vietnam (VBSP), au milieu de l’épidémie de COVID-19.

La priorité sera donnée aux ménages bénéficiant d’un rééchelonnement et d’une extension du paiement de la dette, à ceux qui se trouvent sous et juste au-dessus du seuil de pauvreté, aux familles des héros morts pour la Patrie, aux invalides et aux bénéficiaires sociaux. Les petites et moyennes entreprises et les coopératives qui attirent un grand nombre de travailleurs seront également éligibles.

Ce budget vise à les aider à restaurer leur production et à atténuer l’impact de l’épidémie de COVID-19.

Les autorités municipales ont demandé à la branche de VBSP de travailler en étroite collaboration avec les administrations locales, les organisations de masse et les associations pour débourser rapidement ce montant, qui devrait répondre à environ 65% de la demande de prêt.

Selon un rapport de la succursale de VBSP à Hanoi, la peste porcine africaine, la grippe aviaire et surtout l’épidémie de COVID-19 ont gravement affecté la vie et la production des pauvres et les ménages bénéficiaires de la politique sociale de la ville.

Un capital supplémentaire de 1 billion de dôngs est nécessaire pour que 25.000 clients, éligibles à des prêts, reprennent leur production cette année, selon le rapport.

Un représentant du Département du travail, des invalides et des affaires sociales de Hanoi a déclaré que, conformément au projet de résolution du gouvernement pour soutenir les personnes confrontées à des difficultés résultant de l’épidémie de COVID-19, la capitale compte entre 2 et 3 millions de personnes appartenant à cette catégorie.

Plus précisément, la ville compte près de 281.000 personnes qui reçoivent une allocation sociale mensuelle, dont 89.000 qui ont rendu des services méritoires à la révolution, plus de 8.700 ménages pauvres et 49.000 quasi-pauvres.

Selon les statistiques des organisations syndicales, à la fin du mois de mars, environ 40% des plus de 240.000 entreprises locales se sont vu contraintes à réduire ou à suspendre leurs activités.

Le nombre d’employés avec suspension du contrat de travail ou en congé non payé dans les entreprises et d’employés avec contrat de travail résilié mais non encore éligible aux allocations de chômage sont estimés à plus d’un million.

En solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés, la ville élaborera un plan d’action pour soutenir les affaires, la production et assurer le bien-être social face à l’épidémie.

Parmi les efforts de relance économique, la ville fera avancer les efforts de réforme administrative en simplifiant les procédures, en réduisant le temps consacré aux procédures et en élargissant la liste des services d’administration publique disponibles en ligne.

Hanoi encouragera également la production de fournitures médicales, y compris des masques faciaux, des produits de nettoyage antibactériens, des respirateurs et des kits de test pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus.

Elle révisera ses dépenses publiques en vue d’une meilleure efficacité, et prévoit de réduire ses dépenses de 5% cette année. – VNA/VI