25/06/2017 10:38 GMT+7 Email Print Like 0

Compte rendu du 21ème dialogue ASEAN - R. de Corée au Cambodge

Le 21ème dialogue ASEAN - République de Corée (RoK) s'est déroulé les 22 et 23 juin à Siem Reap, Cambodge.

Le dialogue visait à discuter de la coopération entre les deux parties et à préparer la conférence des ministres de l'ASEAN - République de Corée prévue pour le mois d'août et le 19ème sommet des deux parties en novembre.

Les délégués ont affirmé l'importance du partenariat stratégique ASEAN - République de Corée pour le développement de chaque partie ainsi que la paix, la stabilité, la prospérité et la connectivité en Asie de l'Est.

Avec la création de la Communauté économique de l'ASEAN à la fin de 2015 et le taux de croissance économique rapide ces dernières années, l'ASEAN est devenue le deuxième partenaire commercial de République de Corée, ont-ils rappelé.

Grâce à des cadres tels que l'Accord de libre-échange ASEAN - République de Corée et le Plan d'action pour 2016-2020, les deux parties devraient porter la valeur de leurs échanges commerciaux à 200 milliards de dollars d’ici 2020.

Le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangère, Lee Jeong-kyo, a déclaré que le nouveau gouvernement sud-coréen continue d'accorder de l'importance à l'ASEAN et de soutenir les dix pays membres qui la compose dans la promotion de son rôle central en matière de coopération et de connectivité régionales.

Le République de Corée s'engage à continuer de participer et de contribuer activement aux principaux forums de l'ASEAN, comme le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), le Forum régional de l'ASEAN, la conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN élargie (ADMM +) et le Forum maritime élargi de l'ASEAN (EAMF).

Lors du dialogue, les pays du bloc régional ont souhaité que la République de Corée élargisse ses investissements et ses activités sur le marché aséanien et appuie leurs micro, petites et moyennes entreprises.

Les deux parties ont également discuté de mesures visant à promouvoir les échanges culturels, touristiques et éducatifs.

Pour marquer 2017 comme l'année de la coopération culturelle de l'ASEAN -  République de Corée, la partie sud-coréenne accélère la construction de la maison de la culture de l'ASEAN à Busan, laquelle devrait être achevée en septembre.

Parallèlement, la République de Corée augmentera la fréquence et l'envergure des programmes d'échange avec les jeunes de l'ASEAN et accordera davantage de bourses aux pays membres de cette entité.

Les deux parties ont échangé à propos des questions de sécurité sensibles de la région et les défis non traditionnels. En ce qui concerne la situation de la péninsule coréenne, les pays de l'ASEAN ont réitéré les points de vue partagés par les ministres de l'ASEAN dans un communiqué publié le 28 avril 2017.

Exprimant leurs inquiétudes face aux récentes tensions croissantes, les pays ont appelé les parties concernées à appliquer sérieusement les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et à rechercher des mesures pacifiques par le dialogue et la coopération en vue de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Abordant la question de la mer Orientale, la partie sud-coréenne a exprimé son soutien pour la position de l'ASEAN et souligné la nécessité de maintenir la paix, la stabilité, la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation maritime et aérienne en mer Orientale, de respecter le droit international, de régler les conflits par la voie diplomatique, de ne pas mener d'actes de militarisation afin de parvenir bientôt au Code de conduite en mer Orientale  (COC).

Les deux parties se sont engagées à poursuivre la coopération pour lutter contre le terrorisme, les crimes transnationaux, le trafic humain et le trafic de drogue et la prévention des maladies. La partie sud-coréenne a déclaré qu'il continuerait à aider le Centre de coordination de l'ASEAN pour l'assistance humanitaire (AHA) à renforcer ses capacités dans la réalisation de projets.

S'exprimant lors du dialogue, le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyen Quoc Dung, chef du SOM ASEAN pour le Vietnam, a affirmé que le Vietnam et d'autres nations de l'ASEAN souhaitent promouvoir une coopération multiforme avec la République de Corée, qui n'est pas seulement un partenaire stratégique du bloc mais aussi l'une des économies fortes, membres de l’APEC et du G20 avec un rôle et une voix importante dans les questions régionales et mondiales.

"La République de Corée et l'ASEAN réunissant suffisamment de conditions pour établir des liens plus étroits entre l’Asie du Nord-Est et l’Asie du Sud-Est", a-t-il dit.

En plus des connexions routières et terrestres, le vice-ministre Nguyen Quoc Dung a suggéré que les deux parties complètent rapidement l'Accord de transport aérien ASEAN-République de Corée afin de faciliter davantage l'investissement, le tourisme et les activités d'échanges entre les peuples.

"Le Vietnam est disposé à se coordonner avec la partie sud-coréenne dans l'organisation de forums et d'événements pour promouvoir la coopération ASEAN - République de Corée et exposer ses produits culturels exceptionnels à la Maison culturelle de l'ASEAN en République de Corée", a souligné M. Dung.

Selon lui, alors que l'ASEAN et la République de Corée partagent l'objectif commun de maintenir la paix et la stabilité en Asie de l'Est, les deux parties devraient coopérer pour favoriser un ordre régional fondé sur des règles et soutenir le rôle et les efforts centraux de l'ASEAN dans les défis de sécurité régionaux.

En ce qui concerne la question en mer Orientale, le vice-ministre vietnamien a réitéré la position du Vietnam et souhaité que d'autres pays, y compris la République de Corée,  continuent de soutenir le règlement pacifique des différends selon le droit international, dont la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer, les procédures juridiques et diplomatiques, ainsi que la mise en œuvre sérieuse de la Déclaration de conduite des parties en Mer Orientale  (DOC) et l’élaboration pratique d'un code de conduite en Mer Orientale (COC).

À propos des défis de sécurité non traditionnels, outre la sécurité maritime, la cybersécurité et les crimes transnationaux, M. Dung a souligné la nécessité de collaborer pour assurer l'approvisionnement en eau, en énergie et la sécurité alimentaire.

Il a applaudi le soutien de la République de Corée aux pays de la sous-région du Mékong pour renforcer la gestion et l'utilisation durables des ressources en eau de ce fleuve. -VNA/VI