02/06/2020 10:04 GMT+7 Email Print Like 0

Comment le Vietnam a réussi à éviter ne serait-ce qu’un seul mort de coronavirus?

 La chaîne américaine de télévision CNN a attribué le succès de la lutte anticoronavirus au Vietnam à l’action rapide, à une recherche méticuleuse des contacts et aux communications publiques efficaces du pays.
 
Comment le Vietnam a reussi a eviter ne serait-ce qu’un seul mort de coronavirus? hinh anh 1Le 27 mai, la ville de Dà Nang (Centre) a accueilli plus de 300 citoyens vietnamiens revenus de la République de Corée. Photo : VNA

"Comment le Vietnam, pays sans richesse ou système de santé avancé, a-t-il pu éviter ne serait-ce qu’un seul décès de coronavirus parmi ses 97 millions d’habitants ?", s’est-elle interrogée.

"Simple, disent les autorités médicales, il a agi tôt et rapidement", a-t-elle indiqué, rapportant que "le pays a déployé des mesures rapides telles que la mise en quarantaine stricte et la recherche des contacts avant même que son premier cas ne soit détecté".

"Nous n’attendions pas seulement les directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Nous avons utilisé les données que nous avons recueillies de l’extérieur et de l’intérieur (du pays) pour décider d’agir rapidement", a déclaré Pham Quang Thai, chef adjoint du Département de contrôle des infections à l’Institut national d’hygiène et d’épidémiologie de Hanoi.

Selon CNN, des contrôles de température ont été effectués dans les aéroports début janvier pour les passagers en provenance de la ville chinoise de Wuhan, est apparu à la fin de l’an dernier le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, à l’origine d’une pandémie mondiale.

À peine une semaine plus tard, les responsables gouvernementaux ont mis en place des réglementations plus strictes en matière de quarantaine médicale aux portes frontalières, aux ports maritimes et aux aéroports.

Les premiers cas d’infection au nouveau coronavirus au Vietnam n’ont été signalés que le 23 janvier, mais à ce moment-là, le pays était prêt.

Le Vietnam a déclaré une épidémie nationale le 1er février alors qu’il n’avait que six cas confirmés dans le pays. Tous les vols entre le Vietnam et la Chine ont été interrompus, suivis de la suspension de la délivranche de visas aux citoyens chinois le lendemain.

Le Vietnam a levé les règles de distanciation sociale fin avril après un arrêt de trois semaines, mais n’a signalé aucune infection locale depuis plus de 40 jours. Les entreprises et les écoles ont rouvert et la vie reprend lentement son rythme normal. – VNA/VI