13/11/2021 13:23 GMT+7 Email Print Like 0

Comment Binh Dinh préserve-t-elle son patrimoine culturel ?

La province de Binh Dinh (Centre) dispose d’un riche patrimoine culturel matériel, avec 36 sites classés au titre de monuments historiques nationaux. Pour éviter leur dégradation ou leur disparition, les autorités locales accordent une grande importance à la préservation de ces sites culturels et historiques.

Comment Binh Dinh preserve-t-elle son patrimoine culturel ? hinh anh 1Vestige de la prison n°9, rue Dao Duy Tu, à Quy Nhon. Photo: VOV

La prison numéro 9, rue Dao Duy Tu, à Quy Nhon, est un site historique national. Entre 1955 et 1959, le régime de Saigon y détenait des opposants politiques qu’il torturait par les moyens les plus cruels. Aujourd’hui, cette prison est l’une des destinations les plus visitées à Quy Nhon, dit Dang Van Dê, qui est en charge de sa conservation.

«Très fréquenté par les élèves et les membres de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, ce site se trouve cependant dans un état de dégradation inquiétante. Nous en avons informé les autorités et espérons obtenir un soutien financier de la part de l’État pour la réparation. Son existence est très importante parce qu’elle permet de sensibiliser les jeunes à la tradition révolutionnaire de Quy Nhon», affirme-t-il.

La province de Binh Dinh dispose de 133 sites culturels et historiques classés à différents niveaux. Parmi eux, deux ont été reconnus vestiges nationaux spéciaux, 32 classés au patrimoine national et 97 au patrimoine provincial.

Comment Binh Dinh preserve-t-elle son patrimoine culturel ? hinh anh 2Les tours jumelles de Quy Nhon. Photo: binhdinh.gov.vn

Binh Dinh consacre chaque année un budget important à la conservation des 97 derniers sites. Pour ceux qui font partie du patrimoine national, ils ont besoin du financement de l’État, comme l’explique Huynh Van Loi, directeur adjoint du Département provincial de la culture, des sports et du tourisme.

«Nous avons chargé les musées de Binh Dinh et Quang Trung de protéger et d’exploiter les sites culturels et historiques de la province. Nous avons préparé des plans de réparation. Les travaux pourront commencer dès l’obtention d’un financement de l’État», indique-t-il.

D’ici à 2025, Binh Dinh se concentrera sur la réparation des 36 sites classés au patrimoine national, dont la grande majorité est liée à la résistance anti-américaine. La province ambitionne en effet de faire du tourisme historique un levier de son développement économique. – VOV/VNA/VI