29/07/2019 14:30 GMT+7 Email Print Like 0

Colloque sur la mer Orientale à Washington

Le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington a organisé  le 24 juillet un colloque sur la mer Orientale (9e édition).

Les participants ont discuté de l’évolution actuelle en mer Orientale, l’histoire et l’étude historique sur les litiges en mer orientale et la mode de gestion des litiges en mer Orientale et les intérêts internationaux concernés à la mer Orientale.

Ils ont exprimé leur inquiétude face aux récents développements en mer Orientale et au risque de conflit résultant d'un incident entre les parties au différend. Ils ont également invité les pays concernés à prendre des décisions claires, échanger des politiques plus appropriées pour empêcher l'ambition de contrôler la mer Orientale.

Les experts ont également discuté des efforts politiques légitimes déployés pour gérer les différends, promouvoir la paix et la stabilité en mer Orientale, en soulignant les désaccords régionaux qui doivent être résolus par les pays de l'ASEAN eux-mêmes sur la base du Code de conduite en mer Orientale et des mesures visant à renforcer la confiance.

Selon Prashanth Parameswaran du magazine The Diplomat, il est très important d'instaurer un climat de confiance entre les pays ayant des différends en mer Orientale et non seulement dans la question de la mer Orientale amis dans d’autres questions dans la région.

Toutefois, il s’est déclaré préoccupé par l’approche de duplicité qui existe actuellement pour créer un climat de confiance et éroder un climat de confiance, dans lequel l’une des parties prétend vouloir créer un environnement stable, tout en procédant en même temps des actions unilatérales visant à déstabiliser la région. Il a souligné cela à plusieurs reprises dans le dossier de la mer Orientale.

Ce colloque constitue une opportunité pour les experts, les érudits et les journalistes d’avoir des discussions et analyses approfondies et multidimensionnelles sur les évolutions en mer Orientale au cours de l’année passée. En particulier au cours de ces derniers temps, des actions ont semblé entraver les activités d'exploitation gazo-pétrolière des pays en mer Orientale.

Le colloque a attiré la participation de nombreux experts et chercheurs internationaux venus de Chine, des Philippines, des Etats-Unis, de l’Australie, de l’Indonésie, de Malaisie, du Vietnam et d’autres.-VNA/VI