28/01/2018 15:05 GMT+7 Email Print Like 0

Championnat d’Asie U23: les drapeaux et banderoles en rupture de stock

 Après la victoire historique du Onze vietnamien contre le Qatar le 23 janvier, les produits comme les T-shirt, les bandeaux et les drapeaux sont insuffisants pour satisfaire à toutes les demandes des supporters, notamment à Hô Chi Minh-Ville. Par conséquent, nombreux sont les producteurs devant augmenter leur productivité pour pouvoir répondre aux besoins du marché. 


Après la victoire de l’U23 du Vietnam contre le Qatar qualifiant l’équipe pour la finale du Championnat d’Asie U23 2018, beaucoup de commerçants et de nombreux ateliers d’habillement et de banderoles ont imprimé toutes sortes d’articles avec le slogan  "Vietnam Champion !" et ont rapidement envahi les magasins. 

Une hausse de prix importante 

Le 26 janvier, les drapeaux, les bandeaux et autres banderoles sont ainsi omniprésents dans les rues de la ville, notamment les rues Hai Thuong Lang Ong (5e arrondissement), et dans les ruelles de Cho Lon. Ici, on observe que les affaires sont plus qu’animées. 

Cependant, à l’heure actuelle, les produits tels que les banderoles, les drapeaux vietnamiens et les étiquettes autocollantes… sont en rupture de stock. Ces derniers deviennent denrée rares et sont ainsi "chassées" par tout fan qui se respecte. Le prix de vente de ces articles, quant à lui, a grimpé de manière considérable. Par exemple, à Cho Lon, à ce moment, le prix de vente d’un simple bandeau est passé de 5.000 dôngs à près de 25.000 dngs pièce, soit près de 5 fois son prix d’origine. Même chose pour les drapeaux vietnamiens et les stickers qui voient tous leur prix doublé voire triplé. 

Mme Ngo Ly, vendeuse de drapeaux en gros et en détail dans la rue Hai Thuong Lang Ong, a partagé que : "En une journée seulement, les bandeaux et les drapeaux vietnamien sont les deux produits phares les plus vendus. Chaque jour, je vends environ 3.000 à 4.000 bandeaux, 300 à 500 drapeaux vietnamiens de toutes tailles, et près de 200 T-shirt ayant le drapeau rouge frappé d'une étoile d'or. Et récemment, le 26 janvier, je me suis procuré près de 3.000 bandeaux pour la revente et à 15h, tout étaient déjà revendu ! Et actuellement, je n’ai plus aucun article à vendre car les maisons de production sont complètement +surchargées+". 

Les établissements d'imprimerie sont surchargés 

Selon les observations du journaliste, pendant ces jours, les ateliers de textile et d’habillement de petite envergure étaient constamment surchargés de travail. À l’approche de l’heure H, ces derniers n'osaient même pas recevoir de commandes supplémentaires malgré un prix de revente attractif comparé aux jours normaux. 

Vu Thi Doan Trang, propriétaire d’un petit atelier familial dans la rue Hiêp Thanh (au 12e arrondissement), explique : "Avant les quarts de finale et la demi-finale, nous n’avions qu’environ 2.000 T-shirts commandés. Cependant, dès la demi-finale, nous a  reçu immédiatement une commande de 5.000 pièces. Ce matin (26 janvier), nous avons livré d’une part 2.000 T-shirts, et jusqu'à ce soir, il nous faut continuer de distribuer encore 3.000 produits supplémentaires. Au cours de ces derniers jours, il nous a fallu mobiliser tous les membres de famille pour pouvoir tout terminer à temps. Nous devons travailler davantage (de 3 heures du matin à minuit !) afin de répondre aux demandes. Actuellement, notre atelier doit même refuser des commandes au détail avec seulement 20 -30 pièces... Nous ne nous permettons même pas de répondre au téléphone tant que nous n’avons pas terminé nos commandes reçues... !" 

De même,  récemment, l’entreprise de production et de commercialisation A Chau vient de sortir 2.000 casques de moto de la marque Royal qui dotent de nombreux motifs imprimés avec des drapeaux vietnamiens et des images liées aux footballeurs U23 du Vietnam dans le but de les offrir aux employés et aux partenaires. "Nous sommes prêts à produire plus d’articles pour les mettre en vente sur le marché si les clients en ont besoin. Le prix ne s’avère pas élevé et reste le même qu’auparavant", a affirmé par Mai Van Thuân, directeur général de la société. Grâce aux services qui suivent avec la victoire éclatante de l’équipe U23 du Vietnam, un bon nombre de commerçants et de petites entreprises sont ainsi capables de gagner des millions de dong en une seule journée. 

Nguyên Thu Hà, au district de Phu Nhuân, a également déclaré que : "L’année dernière, ma famille avait conservé environ 300 drapeaux vietnamiens et 300 bandeaux avec le slogan +Vietnam Champion !+. Nous nous sommes dit qu’il sera certainement difficile de revendre ces articles, mais la victoire inattendue de l’équipe de l’U23 Vietnam lors la demi-finale, a relancé notre affaire de manière miraculeuse et tout notre stock a été vendu ! En plus, pour la finale qui approche, j’ai investi plus de 10 millions de dôngs pour importer les produits à vendre… !". – CVN/VNA/VI