10/08/2020 15:09 GMT+7 Email Print Like 0

Célébration de la Journée des victimes de l’agent orange/dioxine

Dimanche soir, un colloque et une exposition de photos virtuelle ont été organisés pour marquer la Journée des victimes de l'agent orange/dioxine (10 août).

Les événements ont été organisés par le comité national de pilotage chargé du règlement des conséquences des bombes, mines et produits chimiques après la guerre au Vietnam (comité de pilotage 701) et le ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales.

L’exposition virtuelle disponible à l’adresse trienlamdacam.vn présente des photos sur le catastrophe des produits chimiques ; l’attention du Parti, de l’Etat et des amis internationaux ; le parcours des victimes de l'agent orange/dioxine pour la justice ; de bels exemples ayant surmonté les difficultés ; la désintoxication des substances chimiques toxiques laissées pendant la guerre.

Lors du colloque, Nguyên Van Rinh, ancien vice-ministre de la Défense, président de l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA) a invité le Parti, le gouvernement et les organisations vietnamiennes et internationales à soutenir plus activement les victimes de l’agent orange/dioxine.

Les participants ont discuté des résultats, orientations et mesures concernant le règlement des conséquences de l’agent orange/dioxine sur l’homme et l’environnement ainsi que le soutien en faveur des victimes de l’agent orange des organisations sociales. De bels exemples des victimes ayant surmonté les difficultés ont été présentés lors de ce colloque.

Plus de 50 ans après le premier épandage de cet herbicide massivement utilisé par les Américains durant la guerre, de nombreux Vietnamiens continuent de souffrir de ses effets.

Pendant la guerre du Vietnam, entre 1961 et 1971, l'armée américaine a largué sur le Vietnam environ 80 millions de litres d’herbicides toxiques à forte teneur en dioxine, l’un des produits toxiques les plus puissants, sur le Vietnam pour détruire la végétation qui couvrait la progression des soldats vietnamiens et les priver de leurs sources de nourriture.

Plus de 4,8 millions de Vietnamiens ont été exposés à la dioxine. Elle a engendré la mort de milliers de personnes tandis que des dizaines de milliers de patients souffrent d’atteintes sévères dues à l’exposition à ce composé.

Depuis plusieurs années, le Vietnam et les Etats-Unis opèrent ensemble à la désinfection des régions touchées par l’agent orange et notamment les aéroports de Da Nang et Biên Hoa. Washington a annoncé une aide de 65 millions de dollars pour venir en aide aux victimes de l’agent orange. -VNA/VI