17/04/2018 08:59 GMT+7 Email Print Like 0

Can Tho resserre la coopération avec la France dans divers domaines

La ville de Can Tho (dans le delta du Mékong) veut coopérer avec la France dans l’agriculture high-tech, la construction d'infrastructures, des équipements médicaux et l'éducation, a affirmé Tran Quoc Trung, secrétaire du Comité municipal du Parti, en recevant le 16 avril le consul général de France au Vietnam, Vincent Floreani.
Tran Quoc Trung a rappelé le projet "Equipements de l’hôpital général de Can Tho", d’un investissement total de plus de 22 millions d'euros dont 19,5 millions financés par le gouvernement français, et le projet "Quai de la rivière Can Tho en réponse au changement climatique" avec des prêts du gouvernement français qui a aidé les habitants de Can Tho à résoudre le problème de l'érosion et des inondations urbaines.

Lors de la rencontre, le secrétaire du Comité municipal du Parti de Can Tho a espéré que Vincent Floreani servirait de passerelle pour appeler de nombreux investisseurs, troupes artistiques et touristes de France à Can Tho en vue d’échanger, voyager et investir dans des secteurs prioritaires de la ville : construction d’infrastructures, transport et communications, santé, éducation, tourisme, en favorisant la coopération bilatérale dans la production des produits agroalimentaires exportés vers la France.
En particulier, Can Tho souhaite accéder à l'aide publique au développement (APD) du gouvernement français afin de construire des ouvrages de transport, de moderniser des équipements pour des hôpitaux et former le personnel dans la santé, a-t-il noté. 
Vincent Floreani, consul général de la France à Ho Chi Minh-Ville, a hautement apprécié le développement notable de Can Tho dans tous les domaines ces derniers temps.
Sur la base des relations diplomatiques entre le Vietnam et la France au cours des 45 dernières années, la France invitera des entreprises françaises à venant investir à Can Tho et reliera des localités françaises à Can Tho, contribuant à approfondir les liens bilatéraux, a-t-il promis.
Le même jour, la délégation française a également travaillé avec l’Université de Can Tho, le Service de l’éducation et de la formation de Can Tho sur les programmes de coopération dans l’éducation, en particulier des programmes de formation en langue française, l’échange des enseignants, l'octroi des bourses d’études... -VNA/VI