04/01/2018 09:15 GMT+7 Email Print Like 0

Automobile : la taxe d’importation de l’ASEAN recule à 0%

 Depuis le 1er janvier 2018, la taxe d’importation d’automobiles de l’ASEAN au Vietnam a reculé à 0%, conformément à l’Accord sur le commerce des marchandises de l'ASEAN (ATIGA). Une bonne opportunité pour les Vietnamiens d’acheter des automobiles à bas prix. 


Suite à l’Accord de commerce des marchandises de l'ASEAN (ATIGA), à compter du 1er janvier 2018, la taxe d'importation sur les voitures des pays de l'ASEAN (principalement de la Thaïlande et de l'Indonésie) est réduite à 0% à condition que le taux de localisation des pièces détachées fabriquées dans le pays soit d'au moins 40%. 

Les taxes d’importation frappant les automobiles originaires de l’ASEAN ont été ramenées à 40% en 2016, à 30% en 2017 et enfin à 0% en 2018. 

Grâce à ce recul, le nombre d’automobiles importées au Vietnam a enregistré une nette augmentation depuis le début de cette nouvelle année. Des statistiques du port Hiêp Phuoc à Hô Chi Minh-Ville indiquent que ce port a recensé environ 1.700 camionnettes et véhicules de moins de 9 places, soit trois fois plus que d’ordinaire. Il s'agit notamment des automobiles des marques Ford et Mitsubishi, et de celles importées de Thaïlande et d’Indonésie. 

Suite à l’arrêté N°116 du gouvernement, les prescriptions sur les conditions de fabrication, d’assemblage, d’importation, et de commerce des services de garantie et d’entretien pour les entreprises importatrices vietnamiennes sont officiellement entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2018. 

Ainsi, les entreprises d’importation d’automobiles doivent répondre à ces conditions obligatoires : avoir un établissement de garantie, d’entretien des automobiles conforme aux normes permises ; disposer d'une procuration du fabricant étranger ; posséder un certificat de qualité du lieu de production ; engagement pour les composants et accessoires en conformité avec la norme du véhicule ; contrôler la qualité d'un véhicule dans tout un lot de véhicules importés ; fournir une garantie d'au moins deux ans ou de 50.000 km pour les voitures importées d’occasion ; et avoir suffisamment de papiers d’importation d’automobiles répondant aux prescriptions du gouvernement publiées depuis le 1er janvier.-CVN/VNA/VI