08/12/2020 11:32 GMT+7 Email Print Like 0

Au deuxième trimestre 2022, le Vietnam fournirait largement le vaccin COVID-19

Au deuxième trimestre de 2022, le Vietnam pourrait largement fournir le vaccin contre le COVID-19. Par conséquent, il est toujours nécessaire de mettre en œuvre toutes les mesures préventives pour contrôler le coronavirus sans compter trop sur le vaccin.

C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long lors d’une réunion du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19, tenue ce lundi à Hanoï.

Lors de la réunion, Dang Quang Tan, directeur du Département de médecine préventive du ministère de la Santé, a annoncé qu'au 7 décembre, le monde avait enregistré près de 67 millions de cas de COVID-19, dont plus de 1,5 million de décès dans 220 pays et territoires.

Au 7 décembre, le Vietnam a passé six jours consécutifs sans nouveaux cas de transmission locale. A ce jour, le Vietnam recense 1.367 cas et 35 décès.

Face à cette situation au pays et dans le monde, Nguyen Thanh Long a demandé de renforcer la gestion dezones frontalières, de contrôler strictement personnes entrant au Vietnam.

En outre, les ministères, secteurs et localités continuent de suivre strictement les directives du gouvernement, du Premier ministre, du Comité national de pilotage sur la gestion stricte de la pratique de la quarantaine dans les maisons, les établissements d'hébergement, les hôtels ...; l’application des sanctions sévères contre les violations des règlementations de prévention et de contrôle du coronavirus.

S'adressant à la réunion, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a salué les efforts de Hô Chi Minh-Ville, du ministère de la Santé et des forces fonctionnelles pour maîtriser rapidement les cas de transmission locale dans la ville.

Il a reconnu les efforts déployés pour accélérer la recherche sur les vaccins, tout en demandant de créer les meilleures conditions pour les unités de test de vaccin du COVID-19.

M. Dam a déclaré que le Vietnam continuait de renforcer fortement les mesures de prévention et de contrôle du coronavirus, en particulier en cet hiver où les grands événements politiques sont sur le point de se produire

Face à la transmission locale survenue dans la mégapole du Sud ces derniers jours, le vice-Premier ministre a proposé de continuer à renforcer les réglementations sur la prévention et le contrôle du coronavirus à bord des vols, exigeant une mise en œuvre stricte de la quarantaine centralisé, une surveillance sanitaire continue de 14 jours pour les personnes rentrant chez elles après des zones de quarantaine.

Il faut aussi effectuer les contrôles des localités dans leur respect des réglementations sur la prévention et le contrôle du coronavirus dans les zones de quarantaine, le retour dans la communauté après le temps de quarantaine, en particulier la prévention et le contrôle de l’épidémie dans les écoles, les établissements sanitaires, les hébergements, les sites touristiques… -VNA/VI