14/04/2020 11:50 GMT+7 Email Print Like 0

ASEAN 2020 : promotion de la coopération dans la lutte contre le COVID-19

Les Sommets spéciaux de l’ASEAN et de l’ASEAN + 3 sur la réponse au COVID -19 sous forme de visioconférence se déroulent aujourd'hui, 14 avril à Hanoi.

Les réunions seront présidées par le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, président de l'ASEAN et de l'ASEAN + 3.

Les dirigeants du bloc régional et  de trois partenaires de l'ASEAN, à savoir la Chine, la République de Corée et le Japon, discuteront de mesures et d'initiatives spécifiques pour renforcer davantage la coopération dans la lutte contre la pandémie afin d'assurer un développement dynamique et durable dans la région à long terme.

Ils devraient adopter une Déclaration conjointe du Sommet spécial de l'ASEAN et une autre du Sommet spécial de l'ASEAN + 3 sur la réponse au COVID-19, dans laquelle ils affirmeront leur ferme engagement et leur détermination à prévenir et à éliminer le risque de pandémie qui menace la vie des gens et à stabiliser la situation socio-économique de chaque État membre.

Dans son récent article sur la coopération de l'ASEAN pour lutter contre la pandémie, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a déclaré que, sur la base des échanges et des expériences ces derniers temps, l'ASEAN et ses partenaires devraient se concentrer sur un certain nombre de mesures pour répondre et repousser le COVID-19.

Premièrement,  il faut rassembler principalement des ressources communes, en particulier le stock d’équipements médicaux de la région pour répondre aux besoins d’urgence; créer un fonds de coopération pour lutter contre la pandémie sur la base des ressources disponibles et des assistances des partenaires, notamment les Nations Unies (ONU) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Deuxièmement, accroître l'efficacité de la coordination des politiques et des actions sur la base d'un cadre commun, en se concentrant sur l'élaboration d'une approche commune de l'ASEAN dans les situations liées à une pandémie et, dans l'immédiat, en organisant des exercices en ligne sur la réponse à la pandémie entre les pays.

Troisièmement, comprendre que la lutte contre la pandémie doit aller de pair avec la lutte contre la récession économique et l’instabilité sociale, dans lesquelles les habitants doivent occuper la place centrale. Aucun pays n’est laissé seul à combattre l’épidémie et personne n’est laissé pour compte.

Quatrièmement, élaborer une stratégie de fin du COVID-19 dans chaque pays et déployer une coordination régionale pour enrayer rapidement la pandémie et ramener les activités socio-économiques des pays à leur état normal et stable.

Cinquièmement, défendre et adhérer aux valeurs communes sur le libre-échange, la facilitation des investissements, éviter la perturbation des chaînes d'approvisionnement, normaliser rapidement les activités commerciales et le transport transfrontalier une fois la pandémie maîtrisée, de sorte que tous les moteurs soient utilisés pour une reprise et un développement socio-économiques inclusifs et durables dans la région.-VNA/VI