22/08/2017 09:36 GMT+7 Email Print Like 0

APEC : le soutien technique très nécessaire à la lutte anti-corruption

Le Groupe de travail sur la transparence et la lutte contre la corruption et (ACTWG) a organisé une réunion sur la coordination des donateurs, lundi 21 août à Hô Chi Minh-Ville (Sud) dans le cadre de la 3e conférence des hauts officiels de l’APEC (SOM 3) et des réunions connexes.

L’inspecteur général adjoint du gouvernement vietnamien, Nguyên Van Thanh, a indiqué que l’aide technique en faveur des pays membres représente un facteur extrêmement important pour la mise en œuvre de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la corruption.

Le Vietnam a signé en 2003 la Convention des Nations unies sur la lutte contre la corruption. L’année suivante, le pays a participé à un programme anti-corruption de l’Asie-Pacifique et à l’initiative anti-corruption dans le cadre du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

Nous souhaitons qu’après cette réunion, les donateurs internationaux fournissent activement soutien, aides techniques et conseils aux économies membres afin d’identifier leurs besoins respectifs dans le règlement des problèmes en suspens et lacunes pour surmonter les défis et répondre aux demandes des donateurs, a-t-il dit.

Selon le reponsable, les besoins d’aide technique du Vietnam se concentrent sur trois groupes de tâche et solutions, à savoir le perfectionnement des institutions et des lois pertinentes, le renforcement de l’appareil et des capacités de direction des organismes de prévention et de lutte contre la corruption, et l’amélioration de la prise de conscience de la population et l’intensification de la coopération internationale.

Cette réunion a eu lieu après un séminaire sur le renforcement de la coopération entre les organismes d’application de la loi dans le recouvrement des produits de la corruption, tenu du 18 au 20 août à Hô Chi Minh-Ville par le Réseau d’autorités de lutte contre la corruption et d’agences d’application de la loi de l’APEC (ACT-NET).

Les interventions ont analysé les difficultés et défis, mais aussi les exemples réussis de la coopération entre autorités de lutte contre la corruption et d’application de la loi, et les expériences internationales en matière de recouvrement des biens donnés pour la corruption. – VNA/VI