09/11/2017 08:36 GMT+7 Email Print Like 0

APEC 2017 : la Papouasie-Nouvelle-Guinée veut apprendre les expériences du Vietnam

 Le gouvernement et le peuple du Vietnam ont fait d'excellents préparatifs pour l'APEC 2017 et la Papouasie-Nouvelle-Guinée veut apprendre du Vietnam, a déclaré Rimbink Pato Obe, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de Papouasie-Nouvelle-Guinée, hôte de l'APEC 2018.

C’est ce qu’a déclaré Rimbink Pato Obe, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, lors d’un entretien avec un journaliste de l'Agence vietnamienne d’Information (VNA) en marge de la 29e réunion ministérielle des Affaires étrangères (AE) et de l’Économie de l’APEC (AMM 29) tenue mardi 8 novembre dans la ville de Da Nang.

Il a aussi fait savoir qu'il apprécie son séjour au Vietnam où le service est excellent. Il a également affirmé que “tout est en bonne voie” concernant les préparatifs pour la prochaine année de l'APEC en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

A propos des priorités pour l'APEC 2à18, la Papouasie-Nouvelle-Guinée définit trois domaines clés: améliorer la connectivité et approfondir l'intégration économique régionale; promouvoir une croissance inclusive et durable; et promouvoir la croissance économique par des réformes structurelles, a-t-il révélé.

En ce qui concerne les recommandations de l'AMM à soumettre à la réunion des dirigeants économiques de l'APEC prévue le 10 novembre, le ministre a dit qu’elles sont toutes importantes.

"En tant que membres de la communauté de l’APEC, nous faisons partie de l'inclusion, de la libéralisation des échanges, des flux d’investissements et des échanges commerciaux au sein des économies de l'APEC. Donc, tout ce qui améliore le commerce et l'investissement entre les économies de l'APEC sera soutenu" a-t-il remarqué.

Il a également dit qu'il s'attendait à ce que toutes les recommandations soient adoptées parce que l'avenir de l'APEC les concerne.

"S'il y a un défi concernant une ou deux recommandations, je pense que nos dirigeants travailleront pour parvenir à un consensus » a-t-il espéré.

S’agissant des relations avec le Vietnam, le diplomate a déclaré que "le Vietnam est un pays de grande histoire et nous voulons l’apprendre".

Le Vietnam a du café, du cacao, de la pêche et des établissements de formation dont son pays en a besoin. La Papouasie-Nouvelle-Guinée veut donc mieux se connecter avec le Vietnam, a conclu le diplomate. -VNA/VI