12/11/2017 10:25 GMT+7 Email Print Like 0

APEC 2017: la Chine affirme que l'accord TPP n'aura pas d'impact sur RCEP

 L’accord de partenariat transpacifique (TPP) n'affectera pas les perspectives de l'accord de partenariat économique régional global (RCEP) dont les négociations entre 16 économies de l'Asie-Pacifique sont en train d’être accélérées par la Chine.

C’est ce qu’a estimé Zhang Jun, directeur général du Département des relations économiques internationales du ministère chinois des Affaires étrangères, en marge du Sommet des dirigeants économiques de l'APEC 2017 tenu samedi 11 novembre dans la ville de Da Nang, au Centre du Vietnam. 
La Chine accélère les négociations du RCEP avec la participation de 10 pays membres de l'ASEAN et de six partenaires de cette dernière, dont la Chine, la République de Corée, l'Australie, l'Inde, le Japon et la Nouvelle-Zélande. 
Le RCEP et le TPP sont considérés comme parallèles. Ils avancent tous vers le libre-échange et constituent une bonne direction pour la coopération entre les économies membres de l'APEC. 
Au plutôt, les ministres du commerce de 11 pays membres du TPP ont convenu des éléments fondamentaux de l’accord, qui est désormais appelé l'Accord complet et progressiste pour le partenariat transpacifique (CPTPP). 
Les ministres ont convenu de ne pas apporter d'amendements au texte original mais de geler la mise en œuvre de certaines clauses pour assurer l'équilibre et la qualité du document dans le nouveau contexte. 
Le CPTPP est un accord complet et de haut niveau fondé sur l'équilibre des intérêts de ses pays membres en ce qui concerne leurs niveaux de développement. 

Le TPP a été officiellement signé le 4 février 2016 entre 12 pays, dont les États-Unis, le Canada, le Mexique, le Pérou, le Chili, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, le Japon, Singapour, le Brunei, la Malaisie et le Vietnam. Il est une accord de libre-échange de nouvelle génération avec un niveau élevé d'engagement couvrant des questions commerciales et non commerciales. 
Cependant, après avoir pris ses fonctions en janvier 2017, le président américain Donald Trump a décidé de retirer son pays du pacte. Les autres pays du TPP ont travaillé à un nouvel accord qui peut aller de l'avant sans les États-Unis. -VNA /VI