13/05/2017 06:45 GMT+7 Email Print Like 0

APEC 2017 : coopération dans la garantie du bien-être social

Un séminaire sur l’éducation, la formation et le bien-être social a été organisé par le groupe de travail sur le développement des ressources humaines, vendredi à Hanoi, dans le cadre de la 2e Conférence des hauts officiels (SOM2) de l’APEC et des réunions connexes.
Ce séminaire avait pour objectif de déterminer les opportunités et les défis dans l’éducation et la formation professionnelle, le bien-être social en cette ère numérique et de développement industriel rapide, ainsi que les actions prioritaires à prendre dans le cadre de la coopération de l’APEC afin de régler ces défis.
Dans son discours d’ouverture, le vice-ministre vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales Doan Mau Diep a souligné que la 4e révolution industrielle a créé et continue de donner lieu à des percées affectant fortement le développement socioéconomique de chaque pays, de chaque région et du monde entier. Dans cette conjoncture, l’éducation, la formation professionnelle, comme le bien-être social, suscitent l’intérêt de toutes les pays de la région Asie-Pacifique.
Selon Mme Mary Morola, coordinatrice du réseau du travail et de patronage social du groupe de travail sur le développement des ressources humaines, les incidences de la 4e révolution industrielle sur le marché du travail exigent des économies membres de l’APEC de partager les opportunités de coopération et d’investissement afin d’assurer une stabilité générale sur le marché du travail.
Ces dernières décennies, le bien-être social en Asie-Pacifique a connu une amélioration notable, le niveau de vie de la population s’est élevé, des centaines de millions de personnes ont eu une vie meilleure. 21 des 26 pays en développement en Asie-Pacifique ont augmenté leurs dépenses de bien-être social lors de ces dernières décennies.
Par ailleurs, le taux de couverture réel du bien-être social dans les pays en développement reste assez bas, une grande partie de la population de la région « étant laissée derrière » dans le processus de développement. En outre, sous l’influence de la numérisation et de l’automatisation, les travailleurs dans les secteurs d’automobile, électronique… commencent à faire face au chômage.
Les expériences, les informations et les points de vue partagés durant ce séminaire serviront de base importante pour le Dialogue de haut rang sur le développement des ressources humaines afin de définir les actions prioritaires pour la région Asie-Pacifique en cette ère numérique. -VNA/VI