28/04/2021 10:43 GMT+7 Email Print Like 0

Annonce de la liste de 868 candidats en lice pour 500 sièges dans la 15e AN


Le Conseil national des élections (CNE) a organisé une conférence de presse le 27 avril pour annoncer la liste officielle de 868 candidats qui se présenteront pour 500 sièges à la 15e législature de l’AN. Photo: VNA
Le Conseil national des élections (CNE) a organisé une conférence de presse le 27 avril pour annoncer la liste officielle de 868 candidats qui se présenteront pour 500 sièges à la 15e législature de l’Assemblée nationale.

Parmi les candidats, qui seront élus dans 184 circonscriptions du pays, 203 sont proposés par les agences centrales et les autres sont présentés par les localités. Neuf d'entre eux sont des candidats autoproclamés.

Les candidates représentent 393 (45,28%) du total, tandis que les membres des minorités ethniques sont 185 (12,31%). Le nombre de candidats non membres du Parti est de 74 (8,53%).

S'exprimant lors de la conférence de presse, Bui Van Cuong, secrétaire général de l’AN, président du bureau de l’AN et chef du bureau du CNE, a déclaré que sur le total, 205 candidats sont députés à la 14e législature de l’AN et 224 candidats ont moins de 40 ans. Le candidat le plus âgé a 77 ans et le plus jeune, 24 ans.

Notamment, les organes relevant de l'AN et du Comité permanent de l’AN et du bureau de l’AN ont le plus grand nombre de candidats, 129; tandis que le Front de la Patrie du Vietnam et ses organisations membres comptent 28 candidats; le gouvernement et ses agences, 15; forces armées, 12; et organes du Parti, 11.

Parmi les 665 candidats proposés par les villes et provinces, 348 sont des femmes (52,33%), 163 appartiennent à des groupes ethniques minoritaires (24,52%) et 70 ne sont pas membres du Parti (10,53%).

Nguyen Thi Thanh, présidente du conseil d'administration du Comité permanent de l’AN pour les affaires, et membre du CNE, a déclaré que la sélection des candidats avait été effectuée avec prudence avec trois conférences consultatives.

Ceux qui remportent les élections seront toujours traités s’ils sont jugés en violation des lois, a-t-elle déclaré, ajoutant que le CNE s’est également coordonné avec le ministère de la Sécurité publique pour vérifier la nationalité des candidats.

Selon Hoang Thanh Tung, président du Comité des affaires juridiques de l’AN, les agences compétentes ont ordonné de manière drastique la mise en œuvre des mesures de prévention et de contrôle du COVID-19, en particulier la mise en quarantaine des arrivants et les inspections dans les zones frontalières. - VNA/VI