16/06/2017 14:29 GMT+7 Email Print Like 0

AN : les électeurs parlent des orientations pour le développement agricole

Le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyen Chi Dung, le dernier ministre à répondre aux interpellations des députés, s'est expliqué jeudi sur plusieurs questions, notamment sur la gestion de l'investissement public, la prévention des gaspillages, et la responsabilité des ministères et services dans la mise en oeuvre des projets nationaux de pointe.
Nguyen Dang Cuong, directeur de la Sarl Lucavi, district de Thuan Thanh, province de Bac Ninh (Nord), a partagé la même idée que le député Hoang Quang Ham, province de Phu Tho (Nord), sur la lenteur du décaissement des 80.000 milliards de dongs affectés aux projets nationaux de pointe.
La députée Vu Thi Hang, présidente du Conseil populaire du quartier de Hung Thang de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord-Est), a indiqué qu’il faudrait réexaminer les projets faisant l'objet d'importants investissements en cours dans tout le pays afin d'en faire rapport au gouvernement pour que celui-ci puisse prendre des décisions fortes concernant les entreprises employant de manière inefficace ces fonds publics.
Selon le député Hoang Van Cuong, directeur de la Sarl Quan Minh, province de Quang Ninh, il faut amender la loi sur l'investissement public de sorte qu'elle soit juridiquement effective.
Le docteur Nguyen Thi Lien Thuong, de l’Université de Thu Dau Mot, province de Binh Duong (Sud), a estimé qu’il faudrait définir des orientations pour le développement agricole, en vue de satisfaire la demande sur le marché intérieur et assurer les exportations nationales, en évitant le surplus de certains produits agricoles qui porte atteinte gravement aux agriculteurs.
Par ailleurs, il faut aider les agriculteurs dans l’application des technologies vertes à la production agricole, la mise en œuvre stricte des réglementations sur la sécurité alimentaire… afin d’augmenter les opportunités d’exportations.
Le député Nguyen Van Nam, province de Bac Ninh (Nord), a indiqué la nécessité de la participation de l'ensemble du système politique dans la réduction des pertes de fonds publics de l’Etat et le règlement de la dette publique. -VNA/VI