15/06/2017 09:04 GMT+7 Email Print Like 0

Améliorer l’efficacité des investissements publics et étrangers

Le ministre Nguyên Chi Dung a présenté mercredi 14 juin à l’Assemblée nationale une panoplie de mesures pour améliorer l’efficacité des investissements publics et étrangers, affirmant que le Vietnam continue d’encourager et d’attirer les capitaux étrangers.

Interrogé sur l’efficacité peu élevée des investissements provenant du budget de l’Etat, le ministre a attribué cette situation à un manque de rigueur juridique, à la lenteur d’affectation de capitaux aux travaux déjà réceptionnés des projets prévus par le plan quinquennal d’investissement public approuvé par les autorités compétentes.

Afin de remédier à cette situation, la Loi sur l’investissement public a été promulgué pour réduire les investissements irrationnels. Cependant, dans l’application de cette loi, des projets non ciblés existent encore, a-t-il fait savoir.

Cela s’explique par le fait que les besoins d’investissement pour le développement de chaque secteur, de chaque localité au cours de chaque période quinquennale sont supérieurs aux capacités d’arrangement de capitaux, a-t-il expliqué.

Le ministre a ainsi proposé aux ministères, branches, et localités de continuer de mettre en œuvre de manière synchrone les options et orientations sur la restructuration des investissements publics, d’appliquer rigoureusement les dispositions sur les investissements publics, et en particulier, d’élever l’efficacité de la plannification du développement socio-économique, de renforcer le travail d’audit, de contrôle, d’inspection et de surveillance.

Affirmant le grand rôle et les contributions importantes des projets d’investissement étrangers à l’économie vietnamienne, le ministre Nguyên Chi Dung a estimé que plusieurs objectifs restent à atteindre, citant l’absence de la haute technologie, les prix de transfert, la sous-traitance prédominante et la pollution de nombreux projets.

Toutefois, selon le ministre, le Vietnam continue d’encourager et d’attirer les investissements étrangers, mais s’oriente vers des projets utilisant des technologies respectueuses de l’environnement, sobres en ressources naturelles et énergies, à faible intensité de main-d’œuvre, et ceux qui ne se concentrent pas dans la sous-traitance.

En 2016, le Vietnam a poursuivi ses réformes pour améliorer son environnement des affaires. Le pays a recensé 2.556 nouveaux projets d’investissement direct étranger totalisant près de 15,2 milliards de capitaux enregistrés, et 1.225 projets déjà opérationnels ayant augmenté leur investissement initial pour 5,76 milliards, selon le ministère du Plan et de l’Investissement.

La majorité de ces investissements sont allés dans l’industrie manufacturière avec 9,8 milliards, ce qui représente 64,6% de l’IDE au niveau national. L’immobilier est le deuxième secteur le plus attractif pour les investisseurs étrangers avec 1,52 milliard de dollars et 10,1%.

Durant les cinq premiers mois de 2017, le Vietnam a attiré 12,13 milliards de dollars d’investissement direct étranger, soit une hausse de 10,4% en glissement annuel. – VNA/VI