09/10/2017 07:46 GMT+7 Email Print Like 0

ALE Vietnam-Union européenne: vers une signature en 2018

Hanoi et Bruxelles s’efforceront de signer l’accord de libre-échange Vietnam-Union européenne en 2018. Une fois mis en application, cet accord devrait permettre de doper les échanges commerciaux et faciliter les investissements européens au Vietnam.

En décembre 2015, l’Union européenne et le Vietnam ont annoncé avoir trouvé un accord pour la signature d’un accord de libre-échange dont les négociations avaient été lancées en 2012. La suppression de 99,9 % des tarifs douaniers, mesure phare pour favoriser le commerce multilatéral ne doit cependant pas occulter les autres avancées innovantes de l'accord. Nous retiendrons notamment  un accès facilité des entreprises européennes aux marchés publics vietnamiens.

Le gouvernement vietnamien a décidé d’ouvrir ses secteurs financiers, des poste et télécommunications aux entreprises européennes. Ces dernières bénéficieront d’un traitement privilégié si elles investissent aussi dans certains autres secteurs tels que l’agroalimentaire.

Pour pouvoir profiter pleinement de cet accord, le gouvernement vietnamien s’est engagé à tout mettre en œuvre pour améliorer l’environnement d’affaires du pays. Alain Bouvot, directeur général de la société Sodex Sport Vietnam, sise dans la ville balnéaire de Nha Trang (Centre) depuis 1991.

« C’est assez positif. Il est vrai que depuis 26 ans, le Vietnam évolue beaucoup » a-t-il estimé ajoutant : « En 2017, nous avons investi dans une nouvelle unité de production de 15 000 m² qui va permettre une meilleure productivité, un meilleur développement et aussi des meilleurs conditions pour nos salariés. Le fait d’être au Vietnam nous permet aussi de pouvoir nous développer dans d’autres pays du Sud-Est asiatique que sont le Cambodge, la Thaïlande, la Malaisie ou encore l’Indonésie ».

Lors du colloque organisé à Bruxelles sur l’accord de libre-échange UE-Vietnam, Jean Jacques Bouflet, membre de la Direction de la Chambre de commerce européenne au Vietnam, a estimé qu’il faudrait signer cet accord dans les meilleurs délais pour permettre aux deux parties de bénéficier de  ses retombées.

Nguyen Hoang Long, directeur du Département des affaires extérieures du ministère vietnamien des Affaires étrangères, a remarqué que les entreprises européennes présentes au colloque soutenaient largement l’accord et rappelé que le négociateur en chef européen avait promis d’intervenir auprès du Parlement européen pour obtenir sa ratification le plus rapidement possible.

« Le négociateur en chef européen Mauro Petricione a affirmé que l’approbation de l’accord de libre-échange par le Parlement européen est une priorité de la Commission européenne. Cette dernière va prendre contact avec les pays signataires pour accélérer le processus, » a fait savoir Nguyen Hoang Long.

Une fois entré en vigueur, l’accord de libre-échange UE-Vietnam offrira de nouvelles opportunités aux entreprises vietnamiennes et européennes. Il facilitera l’accès des investisseurs européens au marché vietnamien et à ses plus de 90 millions d’habitants et permettra aux  entreprises vietnamiennes d’augmenter leurs exportations vers le Vieux Continent. -VOV/VNA/VI