03/01/2018 08:59 GMT+7 Email Print Like 0

Adapter l’agriculture au changement climatique

 L’adaptation au changement climatique est vitale pour le Vietnam qui est l’un des pays les plus touchés par ses effets et dont l’économie repose encore pour, une part non négligeable, sur l’agriculture. Depuis quelques années, une restructuration a été entreprise par le gouvernement vietnamien pour limiter les effets négatifs du dérèglement climatique sur l’agriculture.


Les produits agricoles vietnamiens sont présents dans 180 pays et territoires du monde. En 2017, le secteur agricole a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 35 milliards de dollars. Malgré une hausse par rapport à 2016, le Vietnam subit, depuis quelques années, de très nombreuses et très fréquentes catastrophes naturelles comme la sécheresse, les inondations, la salinisation ou encore les tempêtes d’une extrême violence qui affectent les résultats de cette filière phare de l’économie.

La province d’An Giang, réputée pour être l’un des “greniez à riz” du delta du Mékong, a mis en place de nombreuses mesures  afin de mieux s’adapter aux bouleversements climatiques. Les agriculteurs ont notamment accepté de modifier leurs techniques de production et de  travail et d’abandonner certaines cultures traditionnelles pour se tourner vers des cultures et des élevages à plus fort rendement. Ils ont aussi tous misé sur les nouvelles technologies pour améliorer leur compétitivité et la qualité de leurs produits. 

Tran Anh Thu, directeur du Service provincial de l’agriculture et du développement rural précise: “Nous avons mis en place des zones d’agriculture high-tech de grande envergure qui permettront aux agriculteurs de passer de la  riziculture à la fruiticulture, à l’aquaculture et à la culture maraîchère bio. La création de ces zones devait répondre à quatre conditions : obtenir l’accord de l’agriculteur, s’aligner sur le plan d’aménagement de la province, garantir un meilleur écoulement des produits sur le marché, et une plus grande rentabilité”.

Au niveau national, une réforme a été entreprise dans le but d’augmenter la valeur ajoutée des produits vietnamiens et d’adapter le secteur au développement durable et au changement climatique.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyen Xuan Cuong souligne: “Face au changement climatique et pour transformer une agriculture familiale en une agriculture de concentration, nous devons obligatoirement recourir aux nouvelles technologies. Le rôle des scientifiques et des agronomes est extrêmement important pour aider l’Etat à mener à bien cette réforme”.

Des mesures incitatives ont aussi été mises en place par le gouvernement pour encourager les entreprises privées à investir dans la filière agricole et motiver les agriculteurs à se doter d’équipements performants pour faire face aux dérèglements climatiques de plus en plus extrêmes et fréquents. – VOV/VNA/VI