10/03/2018 12:58 GMT+7 Email Print Like 0

ACDFIM-15 : Coopération, autonomie, réaction efficace aux défis émergents

 Le Vietnam s’engage à continuer de s’impliquer activement dans toutes les activités de coopération défensive et militaire dans le cadre de la Conférence des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM), de l’ADMM+ et du Forum régional de l’ASEAN (ARF), 


C’est ce qu’a déclaré le général de division Phan Van Giang, chef d’état-major général et vice-ministre de la Défense, à la tête de la délégation de l’Armée populaire du Vietnam participant à la 15e conférence informelle des commandants des forces armées de l'ASEAN (ACDFIM-15) organisée le 8 mars à Singapour. 

Pour cette 15ème édition, les participants ont opté pour le thème «Renforcement de la coopération, instauration de l’autonomie». 

Pour faire de l’ASEAN une communauté cohérente, il est nécessaire de chercher des méthodes de coopération  pragmatique et efficace, a suggéré le général de division Phan Van Giang avant d’ajouter que les armées des pays membres devraient jouer un rôle noyau dans l’édification de la communauté politique-sécurité qui est un pilier important de la communauté de l’ASEAN. 

Le représentant du Vietnam a souligné l’impératif pour chaque pays de l’ASEAN de prendre conscience du fait que sa sécurité dépend de celle de toute la région et inversement. 

Il faut bien étudier, évaluer, prévoir la situation, partager les informations, sélectionner les priorités de coopération, a déclaré Phan Van Giang, selon lequel les différents problèmes devraient être réglés suivant leur degré de difficulté, les faciles avant, les difficiles ensuite. Et tout cela, «dans un esprit d’honnêteté, de volontariat et de responsabilité», a précisé le chef d’état major de l’armée vietnamienne. 

Phan Van Giang a partagé les solutions concrètes comme la coopération dans des patrouilles communes contre le terrorisme et le renforcement de la coopération dans le cadre du groupe d’experts sur la cybersécurité dans le cadre de l'ADMM+. 

Concernant la sécurité maritime, les parties doivent régler des différends par voie pacifique au niveau bilatéral et multilatéral sur la base du droit international, y compris la Convention des Nations Unis sur le droit de la mer 1982 (UNCLOS 1982), la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) et les engagements régionaux pour parvenir à un Code de conduite en mer Orientale (COC). De la même façon, dans le cadre du maintien de la sécurité et de la stabilité dans les zones maritimes régionales, la partie vietnamienne a demandé aux pays de la région d’appliquer strictement le Code pour les rencontres en mer non planifiées (CUES) et à instituer un texte similaire pour les avions militaires. 

A l'issus de l'ACDFIM-15, les pays participants ont publié une déclaration commune soulignant l’importance du maintien de la sécurité, de la stabilité, de la sûreté et de la liberté de navigation maritime et aérienne en mer Orientale ainsi que la nécessité d’intensifier la confiance mutuelle, de faire preuve de retenue, de s'abstenir de tout acte susceptible de complexifier la situation et de suivre le règlement des litiges par la voie pacifique conformément au droit international, y compris l’UNCLOS 1982. 

La déclaration a également souligné la nécessité de renforcer la coopération en matière de défense entre les pays membres de l’ASEAN suivant les principes du respect de la souveraineté et de l’intégrité du territoire de chaque pays et de la prise de décision sur la base de consensus. 

En marge de l’ACDFIM-15, le général de division Phan Van Giang a également rencontré les commandants des forces armées de Singapour, des Philippines et du Brunei. -VNA/VI