07/08/2020 10:51 GMT+7 Email Print Like 0

À Huê, le tourisme veut se remettre en selle grâce au vélo

Dans une année terrible pour le tourisme, la ville de Huê au Centre veut promouvoir le tourisme à vélo.

L’ancienne ville impériale de Huê a déjà constaté les effets positifs de ses derniers aménagements cyclables pour la qualité de vie de ses habitants. Et prévoit, dans le futur, une accélération de ses activités économiques en plus d’un impact bénéfique sur l’environnement.

Pour une ville qui a axé son développement sur la conservation et la valorisation de son important patrimoine architectural, le vélo apparaît aux yeux des autorités comme un outil pertinent, notamment dans le domaine du tourisme. C’est ainsi que l’ancienne capitale du Vietnam s’oriente vers de nouvelles offres touristiques, à vélo, pour renforcer ses activités et améliorer son cadre de vie en général.

Lors d’un récent colloque intitulé "Huê, ville à vélo - identité locale et image d’une ville respectueuse de l’environnement", le vice-président du Comité populaire municipal, Phan Thiên Dinh, s’est fait remarquer par un discours assez original : "Édifier une ville intelligente avec des équipements et des technologies de pointe, ce n’est pas un choix pertinent" pour sa ville.  Selon lui, "il serait plus judicieux de bien identifier notre mode de vie, notre style de vie. Un choix intelligent, c’est un choix qui respecte l’environnement. Se déplacer à vélo s’oriente vers cet objectif".

Le vice-président a affirmé que le vélo changerait la façon de communiquer entre les habitants, leurs manières de faire société ainsi que les relations qu’on entretient avec la nature et soi-même. Il a notamment fini par comparer l’usage du vélo avec celui des véhicules motorisés, soutenant que le vélo entraînait des interactions humaines plus douces et conviviales.

Participant au colloque, Bùi Thu Hiên, co-fondatrice du Smart Connection Center (SICC),  s’est exprimée sur les avantages de la bicyclette sur le cadre de vie des habitants : le vélo, c’est moins d’embouteillages et plus d’air frais dans un environnement général plus favorable à la santé de la population. Il est ainsi essentiel pour elle de lancer des campagnes de promotion du cyclisme urbain pour augmenter le nombre d’usagers dans la ville.

Conditions favorables à la promotion du tourisme à vélo
 
A Hue, le tourisme veut se remettre en selle grace au velo hinh anh 2 La Cité impériale de Huê, une destination prisée de nombreux touristes. Photo : CVN
 
Fred Yound, directeur exécutif de la compagnie Alta Planning Company pour la région de l’Asie du Sud-Est, estime que Huê est une ville présentant des conditions très favorables pour la promotion d’une mobilité respectueuse de l’environnement et saine. En outre, l’usage du vélo peut y être promu à la fois auprès de la population locale mais aussi à destination des touristes.

Ces derniers peuvent en effet enfourcher un vélo et visiter facilement les patrimoines architecturaux célèbres de l’ancienne ville impériale, les sites à visiter se trouvant dans un diamètre d’une dizaine de kilomètres seulement.

Pour augmenter l’usage des moyens de transport non motorisés comme le vélo, les autorités de Huê doivent prendre un ensemble de mesures allant de l’aménagement public à la promotion d’une économie afférée. Ainsi, il faut que Huê étende et améliore son réseau de pistes cyclables existant et lie l’ensemble de ce réseau pour rendre la ville totalement accessible en vélo. Les pistes doivent favoriser le confort et la sécurité des cyclistes pour permettre une bonne entente avec les usagers des moyens de transports motorisés, notamment sur points à risque comme les intersections. Pour cela, la ville doit mettre en place une signalisation routière donnant la priorité aux cyclistes. Au-delà de ces aménagements, il faut également offrir des services facilitant l’usage du vélo : des aires de stationnement attitrées, des ateliers de réparations équitablement répartis sur le territoire ou des systèmes de location faciles d’accès.

Pour promouvoir le tourisme à vélo, le vice-directeur du Service provincial du tourisme, Nguyên Van Phuc, souhaite voir ses équipes collaborer avec les agences de voyage pour organiser des tours en bicyclette ou simplement encourager les touristes à visiter la ville en pédalant. Les autorités municipales prévoient également des journées sans voiture ni moto, a priori les week-ends ou un jour par mois. Des campagnes d’information et de promotion permettront également d’influencer les déplacements des citoyens.-CVN/VNA/VI